Café des colonnes de Clamecy

Café des colonnes de Clamecy

Le fameux Café des Colonnes, situé rue du vieux château, est un haut lieu historique de la ville de Clamecy. Autrefois un illustre pamphlétaire clamecycois, Claude Tillier y tenait des réunions politiques, souvent houleuses. Au fil des décennies, le Café des Colonnes a perdu de sa superbe, puis son âme. Désormais derrière la grande façade blanche en pierre calcaire de la région s’abrite une maison à trois étages chargée de l’histoire de la ville de Clamecy.

Claude Tillier né le 11 avril 1801 à Clamecy décédé à Nevers le 12 octobre 1844 est un pamphlétaire et romancier français, principalement connu comme auteur du roman Mon oncle Benjamin.

Des messieurs se réunissaient en basse ville, chez Gasnier, au café des Colonnes, celui-ci abritait aussi la loge maçonnique, fondée par Guerbet, un avocat reconverti dans la quincaillerie. Les réunions au café Garnier, place de Bethléem, sont très animées.

Les comités démocratiques étant interdits, les membres se réunirent alors dans les sociétés secrètes*, comme les Mariannes, très nombreuses dans la Nièvre avec un réseau qui couvrait l’ensemble des campagnes. Dans la région de Clamecy, les Mariannes comptaient 300 « frères ».

Jeudi 4 décembre au matin 1851. Les partisans de l’épreuve de force énoncent clairement leur but : renverser les autorités locales, les remplacer par des confédérés âgés, marcher su Auxerre et Joigny, entraîner les républicains, nombreux dans ces deux villes, sur Paris où le succès de la résistance parait certain.

*Une société secrète est une organisation sociale qui demande que ses membres gardent une partie de ses activités et de ses motivations loin des regards de personnes qui lui sont étrangères, des médias et de l’État.

Bonne découverte du Café des colonnes de Clamecy

Clamecy et la résistance au coup d’ état

Journal d’une insurrection dans une ville de province de province

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.