Château la Motte-Josserand

Le Château la Motte-Josserand est placé sur une ancienne Motte castrale, une Maison forte devenu un Château fortifié au XIIIe siècle. Le premier document sur la construction du château date de 1248. C’est un acte de « foi et hommage » rendu par Josserand de la Rivière à sa féale Mathilde comtesse du Nivernois pour « la maison forte de la Motte, dite Villiers, sise auprès de Donzy ». Le premier seigneur connu du Château est Gille de la Motte, cité en 1332. En 1426, le château appartient à la famille de la Tournelle. Puis à Perrinet Gressart qui délogea et défit Jeanne d’Arc au siège de La Charité. Puis à Guillaume Jouvenel des Ursins, chancelier de France sous Charles VII et Louis XI. Nicolas de l’Hôpital le modernise en style Louis XII. Bâti sur un bloc rocheux entouré de marécages, le long de la vallée du Nohain, dans une cuvette naturelle. La barrière d’eau lui a donné des douves naturelles de deux à trois cents mètres de large. Le seul vestige restant de La basse-cour est la cheminée qui faisait partie de la tour carrée détruite en 1948. Elle a été reconstruite sur le chemin d’accès extérieur. Motte Josserand est l’ouvrage militaire montrant comment adapter à l’artillerie à feu une construction initialement réalisée pour les armes de poings. Sous le système féodal, la seigneurie de la Motte-Josserand était un fief du comte de Nevers et relevait de la châtellenie de Donzy. Propriété privée  .

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.