Église collégiale de Chartres

Église collégiale de Chartres

Église collégiale de Chartres. L’Église collégiale est placé sous le vocable de Saint-André de Chartres, L’église a été construite, a l’emplacement d’un amphithéâtre gallo-romain, des vestiges sont découverts dans les murs de l’une des cryptes. Un second édifice datant du Xe siècle fut détruit par un incendie en 1134, ne laissant que les cryptes. Reconstruite, l’église Saint-André est terminée au XIIe siècle. Une arche d’une largeur de 14 mètres est bâtie au-dessus de l’Eure afin de supporter le chœur de l’édifice. Il est reconstruit au XVIe siècle par Jehan de Beauce. Au XVIIe siècle, une seconde arche est bâtie, enjambant la rue du Massacre pour supporter la chapelle de la Vierge. A la Révolution en 1791 l’église Saint-André est fermée. Sa flèche est détruite, et elle devient un magasin à fourrage jusqu’en 1861 à l’usage des casernes de cavalerie qui se trouvent sur la rive droite de l’Eure. En 1805, la chapelle de la Vierge installée sur la seconde arche s’écroule, le chœur est détruit en 1827. Remise à la ville en 1883, l’église est alors transformée en dépôt de matériel. En 1861, et en 1944 le bâtiment à été endommagé par des incendies(en 1944 elle est incendiée par les troupes Allemande). La première mention écrite de son existence remonte au tout début du XIIe siècle, c’est une collégiale administrée par douze chanoines. Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.