Huilerie de Narcy

Huilerie de Narcy

Cette huilerie de la commune de Narcy servait à fabriquer de l’huile de noix et de colza jusque dans les années 70. Depuis le XVIIIe siècle, les habitants de Narcy et de ses environs ramassent des noix et des noisettes sauvages, les préparent pendant l’hiver pour les apporter à l’Huilerie. C’est à partir de ces fruits gorgés d’arômes que l’huilerie de Narcy de monsieur Mousseau préparait des huiles de qualité, issue d’un savoir-faire ancestral. Une meule de pierre assure le travail le plus important de cette fabrication. Les machines, des huiliers du terroir et de la mécanique d’antan sont encore présents dans cette huilerie.

La meule dormante est composée d’un socle de pierre surmonté d’un bassin taillé dans un bloc, la meule tournante est taillée dans un bloc de pierre issu très certainement des carrières de Malvaux située près de la Charité-sur-Loire en Nièvre. Cette grosse meule tourne autour d’un axe vertical mu par un système mécanique électrifié. Sur le côté de l’axe est fixée la râpe servant à ramener les cerneaux sous la meule. Le poêle se trouve dans le foyer, sous la hotte de la cheminée : sur un socle de briques réfractaires entourant le foyer repose un chaudron cylindrique en fonte. Un mélangeur vertical en fer permet de mélanger continuellement la pâte de noix. Un four est aussi présent dans cette huilerie.

L’huile servait pour l’alimentation et plus anciennement à l’éclairage. Les noix sont broyées, dans une huilerie dotée d’un mécanisme simple entraîné par un animal (âne ou bovin).

Les différentes étapes de la fabrication de l’huile de noix

Le broyage est la première étape consiste à enlever la coque des noix afin de ne garder que les cerneaux. Cette opération est assez longue, car il faut environ 2 kilogrammes de noix pour obtenir un litre d’huile. Une fois débarrassée de leur coque la chair des noix doit être écrasée.

Le broyage est réalisé à l’aide de 2 meules de pierre ce qui permet d’obtenir une pâte homogène.

La cuisson, une fois la pâte obtenue, il faut faire évaporer l’humidité que contient le produit, c’est la chaleur qui provoquera cette évaporation. La pâte est remuée dans des récipients, chauffés dans des bacs, par une chaleur douce et bien répartie.

La pression, la presse reçoit les cerneaux de noix broyés en exerçant ne pression hydraulique de 250 bars (c’est-à-dire 250 kg par cm²). Il faut environ 30 minutes pour que toute l’huile contenue dans cette pâte s’écoule par la gargouille jusqu’aux récipients en dessous pour la collecter. Une fois recueillie, elle sera mise en cuve et on la laisse reposer.

Chaque fruit a un rendement différent. La noisette 40 %, l’amande 35 %, et le colza 25 %.

L’huile est récupérée dans un récipient. À ce moment on « démoule » la presse et l’on obtient une grosse galette (le résidu des noix pressées) appelée tourteau.

La décantation, l’huile ainsi obtenue reste chargée de sédiments et sera décantée dans des cuves pendant 10 à 15 jours. Deux semaines peuvent suffirent à décanter l’huile de noix alors que quatre semaines seront nécessaires à l’huile de colza qui est très chargée en sédiments.

La filtration, a l’issue de la décantation, il faut séparer l’huile de noix de ses impuretés.

Le conditionnement de l’huile de noix elle consiste à mettre en bouteille l’huile de noix.

Une belle visite, organisée et commentée par monsieur Dominique Prévost maire de Narcy.

Bonne découverte de l’ Huilerie de Narcy GPS 47.23808, 3.06963

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Narcy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.