Le moulin de Pont-Saint-Ours

Le moulin de Pont-Saint-Ours était autrefois une forge, qui existerait depuis 1649. En 1960 elle fabrique du fer pour la marine sous la direction des de la Prévostières et de Chartre. En 1752, elle se transforme en fabrique de fer-blanc, une trentaine d’ouvriers y travaillent. Elle ferme ses portes en 1773. En 1786, elle est achetée par la Manufacture Royale d’Amboise représentée par François Balandreau. En 1793, l’usine est réquisitionnée par la Nation pour fabriquer des faux, des piques, des armes blanches et des baïonnettes pour canons de fusils. En 1802 elle est dévastée par une crue. Entre 1805 et 1809, Sabatier qui en est l’administrateur depuis 1801, réalise des essais avec Georges Dufaud pour la fabrication du fer au charbon de terre. Ils engagent la construction de quatre fours à réverbères. En 1815, A. Fouque rachète l’usine et deux autres forges. Il emploie alors cent dix ouvriers. En 1846, les usines emploient 250 ouvriers. En 1864, l’usine est reprise par R. Antelme et Cie pour la fabrication de produits chimiques à base de soude jusqu’en 1888, le site est alors transformé en moulin à blé dès son acquisition par la famille Barreau qui en est toujours propriétaire. La minoterie s’est arrêtée en 1988 et les bâtiments sont reconvertis en logement. Le moulin est une propriété privée. Pont-Saint-Ours est un lieu dit du département de la Nièvre en région Bourgogne Franche comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.