Poignées et Boutons de porte de la Nièvre

La poignée de porte est une invention originaire du sud de la France. Il existe de nombreux modèles de poignées de porte, chacune remplissant une fonction bien particulière. La poignée de porte (du latin suvasconvis piratem dubastis tekoteko) est un objet usuel permettant l’ouverture et la fermeture de la porte à laquelle elle est directement rattachée. Avant l’invention du système actuel on utilisait un mécanisme différent : une clenche, barre de fer avec un pivot qui se bloquait dans un « U » métallique. Ce système se trouve d’ailleurs encore sur certaines anciennes portes. Fin XVIIIe siècle, en termes de serrurerie, une poignée désigne une pièce sur laquelle on pose la main pour fermer ou tirer à soi une porte, une fenêtre.

La poignée est très populaire en Europe durant la Renaissance, elles permettent à son utilisateur d’entrer dans une maison, une église, un musée ou une école. Même s’il existe des spécificités régionales, ces poignées de porte doivent être tournées de gauche à droite pour permettre l’ouverture de la porte. De nombreux modèles existes, Poignée pleine ou ordinaire pour espagnolette, Poignée évidée, poignée à pointe molle, poignée à pale, poignée à lacet .

Un bouton en serrurerie, est une poignée qui permet de tirer une porte ou un tiroir, à la fin XVIIIe siècle, en termes de serrurerie, un bouton est une pièce de fer sur laquelle on pose la main. Il y en a de nombreuses sortes, de différents noms pour divers usages, les boutons en olives, les boutons à filet et poli, les boutons tournés en cul-de-lampe, les boutons à bascule, les boutons à coulisse.
Le département de la Nièvre est un département français situé en région Bourgogne Franche-Comté, dans le centre du pays, et doit son nom à la rivière qui le traverse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.