Puits de Sancy-le-Bas

Puits de Sancy-le-Bas

Le puits de Sancy-le-Bas est construit en pierre de taille calcaire jaune de la région, un ouvrage ancien, son système de levage, pour remonter le seau utilise un tambour en bois. Le mouvement du puits de Sancy-le-Bas est obtenu en manœuvrant ce tambour en agissant sur quatre longues chevilles qui sont enfoncées dans celui-ci, le tambour est maintenu par deux chevilles (axiale), qui soutiennent le tambour du puits dans deux orifices percé dans les deux piliers de maintien de la toiture de protection du puits, qui est un bloc de pierre. Un magnifique puits de Sancy-le-Bas, situé sur un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Plus de 6000 fontaines sont répertoriées par le clergé en France, certaines de ces fontaines ne correspondent pas forcément à des besoins particuliers en eau, mais seraient des lieux de culte celtes ou préchrétiens.

Le puits est le résultat d’un terrassement vertical, par forage manuel, qui permet l’exploitation de la nappe d’eau souterraine, un aquifère. L’eau peut être remontée au niveau du sol grâce à un seau ou une pompe, manuelle. Les puits sont très divers, que ce soit par leur mode de terrassement, de réalisation, de leur profondeur, de leur volume d’eau, ou de l’équipement qu’il possède.

Sur les places des villes, on creusait de larges puits, si la situation des localités ne permettait pas l’établissement d’une fontaine. Les puits placés extérieurement sur la voie publique étaient d’une grande simplicité. Ceux qui s’ouvraient dans les églises où les cloîtres étaient souvent très richement ornés. Leurs margelles, les supports des poulies, devenaient un motif de décoration. Il existe encore dans quelques villes de France des puits ayant conservé leurs armatures de fer des XVe et XVIe siècles. Les constructeurs du moyen âge ne procédaient pas autrement que nous pour percer des puits. Creusant un trou cylindrique, ils y plaçaient un rouet de bois de chêne, sur lequel on élevait le mur en tour ronde. Déblayant peu à peu sous le rouet, celui-ci descendait avec la portion de maçonnerie qu’il supportait ; on complétait, à mesure de l’abaissement du rouet, cette maçonnerie cylindrique dans la partie supérieure. (Dictionnaire Raisonne de l’Architecture Française – Volume 7- Viollet-le-Duc)

Bonne découverte du Puits de Sancy le Bas

Sancy-le-Bas est un village de la commune d’Anthien, Anthien est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.