Château de Saint Père une Remarquable maison forte

Château de Saint Père – Maison forte de Saint-Père – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté

Le Château de Saint Père est à 200 m au sud-ouest de l’église. Le château de Saint-Père se trouve au bord du petit ruisseau du même nom. Il s’agit d’une plate-forme quadrangulaire de 50 m de long et 30 m de large, qui était encore entourée de fossés en eau sur le plan de l’ancien cadastre. Les fossés existent toujours mais ils ont été en partie comblés : le pilier et les arches du pont dormant qui le traverse à l’est, sont presque complètement enterrés. Ces fossés mesuraient une dizaine de mètres de largeur. Sur la plate-forme, l’aile ouest du château a été abattue. Il ne reste qu’un bâtiment en U qui semble essentiellement dater du XVII ou XVIIIe siècle.

En 1407, Jean Sans Peur, duc de Bourgogne, offre la terre de Neuzy (ancien nom de Saint Père) à son conseiller, Guillaume Vignier, le château est à l’époque une maison-forte, entourée d’eau. Augustin Bichier des Ages a fait construire, en 1860, dans la cour intérieure “la maison des parisiens”. Il a également demandé à Paul de Lavenne, comte de Choulot, de créer le parc du château.

Il est constitué d’un petit corps de logis, encadré par deux tourelles en briques de différents tons, datant du XVIIIe siècle. Les bâtiments ont été nommés “la Folie”. Ils ont été répertoriés dans le cadastre Napoléon de 1834.

Aujourd’hui, les fossés sont asséchés, mais le bâtiment n’est pas fondamentalement différent de la construction d’origine.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Domaine-du-Chateau-de-Saint-Pere.jpg
Domaine du Château de Saint Père

L’ancienne commanderie de Villemoison, est partiellement classée en 1907 et inscrite en 1987 aux monuments historiques. Une belle propriété privée, qui ne se visite pas.

Les propriétaires successifs sont Perrinet Gressart, Jeanne Barbe d’Assigny, la propriété reste 200 ans dans la famille. Puis elle passe en 1712 à Louis Rameau, puis à Louis Benjamin Rameau, en 1852, le château appartiens a Augustin Bichier des Ages, puis il est la propriété de Mme de Boissoudy.

ADN, H 150 en 1311- Donation par Jeannot de Nusy, escuier, à Jehannot, fils Guyot Tiebolin, son neveu, de tout le droit et action personnelle qu’il avoit, pouvoit et devoit avoir en la Motte de Nusy et aux environs dudit lieu

ADN, H 150 en 1333, août – Vente par Etienne de Nuzy, escuier, et Agnès, sa femme, aux religieux de Roches… la mote de Neuzy, les maisons estans en icelle, les fossés avec leur giez et l’estanchat estant environ, avec toutes les appartenances : c’est assavoir un courtil devant la mote, joignant le mur desdits religieux ensemble le sautoir et les fossés…

Marolles, p. 265 en 1350 – Un Hommage rendu au comte de Nevers par Etienne de Nisy, écuyer, au nom de Marguerite, sa femme, pour la maison de Nisy

Bibliographie: MORELLET (Napoléon-Joseph), BARRAT (jean-Claude), BUSSIÈRE (Edmond). — Le Nivernois. Album historique et pittoresque, publié par Ms Morellet, Barat, E. Bussière. – Nevers : de l’impr. de N. Duclos, 1838-1840. – 2 vol.

Saint-Père est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de l’église de Saint Pierre du trépas du village de Saint-Père.

Découverte d’une Pompe au village de Saint Père.

Découverte du travail à ferrer du village de Saint Péreuse.

Découverte du monument aux morts du village de Saint Péreuse.

Bonne découverte du Château de Saint Pére – Maison forte de Saint-Père GPS 47.41065, 2.95929

Ce diaporama nécessite JavaScript.