L’Aqueduc de Marigny

Les ingénieurs se sont rendu compte que les étangs de Vaux et Baye ne pouvaient pas assurer un niveau d’eau suffisant en période d’étiage des cours d’eau Morvandiaux. Ils entreprirent la construction d’une rigole de 28 kilomètres qui devait prélever l’eau de l’Yonne pour alimenter le bief de partage de Baye−La Collancelle. Pour cela des ouvrages d’art furent construits sur la commune de Montreuillon en particulier par l’Ingénieur Foureau. L’Aqueduc de Marigny fut construit en 1843 avec des dimensions plus modestes mais dans le même style que le »grand pont » de Montreuillon. Il permet à la rigole de traverser le ruisseau des « Ruère » qui rejoint l’Yonne quelques centaines de mètres plus bas. Il comporte 13 arches, haut de 15 mètres, d’une longueur de 92 mètres pour une largeur de 4 mètres. Ports de flottage: lors du flottage, le bois était acheminé depuis la coupe jusqu’à l’Yonne par les ruisseaux, et stocké le long de la rivière en attendant « le grand flot » qui l’acheminait sur Clamecy. Le plus important « port » de l’Yonne en Haut-Morvan a longtemps été celui d’Arringuette situé à quelques kilomètres de Montreuillon. Courue : Espace de temps pendant lequel on laisse l’eau couler hors des étangs ou réservoirs dans le ruisseau qui sert à flotter le bois. Marigny est un village Français du département de la Nièvre en région Bourgogne Franche comté .

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire