Château de LYS

Le Château de Lys

Un château construit au XVIIe siècle sur l’emplacement d’une ancienne maison forte, puis remanié au XIXe siècle, après 1835, une réfection partielle du bâtiment et des dépendances, et la construction de la chapelle. Nicolas-Louis Parent, avocat au conseil du roi, fils du juge royal Claude-François Parent, achète en 1812 le château et les terres de Lys, ancien fief de la famille de Bèze. Il décède peu après. Sa veuve Marie Magdeleine s’installe à Lys. Le vicomte Élie de Pontcarré hérite du château, il l’occupe en 1836, commanditaire des travaux de réfection des dépendances et de la construction de la chapelle. Le domaine reste dans la famille de Pontcarré jusqu’en 1906, le marquis Pontoy de Pontcarré vend à Philippe Denis. Aujourd’hui, c’est sa petite fille qui en est la propriétaire. Le château est inscrit à l’Inventaire général du patrimoine culturel du XVIIe au XIXe siècle. Le village est situé en partie haute du coteau qui domine la vallée du ruisseau de Grand Fond qui se jette dans l’ Yonne au pont de Cuzy. Le château est implanté au nord-est du hameau de La Creuse. En cours de rénovation. La paroisse fut créée au IXe siècle. En 1181, elle appartient aux bénédictins de la Charité. Au XIVe siècle on la retrouve aux mains de Jean de Mons, seigneur du lieu. Cependant En 1327, Jean de Monts, chevalier, seigneur de Lys, rend hommage au comte de Nevers pour La maison fort de Lys et la tour de Montspar. En 1387, hommage rendu au comte de Nevers par Perrin Doussel, écuyer, au nom de Philiberte d’Arcy, sa femme pour la maison fort et la ville de Lys. En 1463, hommage rendu au comte de Nevers par Claude d’Aunay, écuyer, fils de Jean et Alixand du Châtel pour la maison forte de Lys, et pour celle des Courtils.

Depuis 2007 la famille Fekete de Galantay, réunit progressivement les différentes parties du domaine et procède à la restauration de l’ensemble.

Propriété privée.
Lys est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne Franche Comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte Château de Lys

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

  1. Histoire et Patrimoine Nivernais

    Vous indiquez « Le domaine reste dans la famille de Pontcarré jusqu’en 1906, le marquis Pontoy de Pontcarré vend à Philippe Denis. Philippe Denis est un poète, essayiste et traducteur français, né le 17 janvier 1947. »

    Il aurait effectivement été assez poétique que Philippe Dénis ait pu acquérir le domaine de Lys 41 ans avant sa naissance.

    —-

    Le Domaine de Lys, fondé par Jean de Mons, a probablement connu son apogée sous la famille de Bèze dans les années 1680. Il fut alors un des exemples du style Louis XIV en Nivernais.

    Le domaine de Lys a été vendu en 1906 par Maitre Sirot, notaire à Tannay, en l’absence de la famille de Pontcarré qui s’etait établie aux Etats-Unis. Les conditions de la vente au profit de deux familles d’agriculteurs, les Cointe et les Denis, ont fait l’objet de rumeurs critiques.
    Le domaine a été transformé par les Denis en haras de chevaux de race (aujourd’hui disparue) de « Noirs du Nivernais », relativement prospère jusqu’a l’irruption du tracteur dans les années 50. Depuis le château était tombé en déshérence et les terres dévolues à de l’elevage de bovins (charolais).
    Depuis 2007 la famille Fekete de Galantay, réunit progressivement les différentes parties du domaine et procède à la restauration de l’ensemble.

    • Bonjour Mr Rémy Fekete
      je vous remercie pour ces précisions, le texte cité dans l’histoire très succincte du château de lys est tiré de l’Inventaire général du patrimoine culturel, le rédacteur et Mr Bernard Lauvergeon dossier consultable au conseil régional de Bourgogne – Service patrimoine et Inventaire 17 boulevard de la Trémouille BP 23502 – 21035 Dijon cedex -tel 03.80.44.40.55. Si vous pouviez me citer vos sources et documents que je puisse compléter le texte de l’article. Effectivement il y avait une erreur de date sur la naissance de monsieur Philippe Denis. Merci pour l’intérêt que vous portez au Nivernais et à Nièvre Passion.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.