Château de Saint Martin

Le château de Saint-Martin, c’est à partir de 1530 qu’il fut illustré par la célèbre famille des Rapine de Sainte-Marie qui le racheta à cette date. En 1537, Jehanne de l’Espinasse, veuve de noble homme Jehan de Damas, vend la terre et la seigneurie de Sainte-Marie à Guillaume Rapine pour la somme de 2 000 livres. C’est pourquoi, prenant avec cet achat la qualité de noble homme et sage maître, cette branche de la famille Rapine, bien qu’ayant acheté le château de Saint-Martin en premier, prendra le titre de « comte Rapine de Sainte-Marie », titre qui lui fut dénié à plusieurs reprises mais en vain. La famille gardera, en ligne directe, le château de Saint-Martin jusqu’en 1939 et par ses héritiers adoptifs jusqu’à nos jours, pour le malheur de l’édifice. Un texte plus ancien, de 1381, le seigneur Anthoine de Billy, parle déjà de château et non de maison forte comme à Giverdy ou Saint-Franchy.  Immense, disparate, style rococo, baroque et romantique du XVIIIe, arrangé pour une partie au XIXe siècle. Georges de Soultrait en parle à deux reprises : « Saint-Martin est considérable mais sans caractère ». bâti a l’emplacement de l’ancien château du XIVe siècle, peut-être même sur le site du vieux monastère du VIe siècle. En 1712, Jacques François Rapine de Sainte-Marie embellit le château en le dotant de superbes jardins dessinés par Le Nôtre et réalisés par un certain Fity qui plus tard créa le parc de Nevers. Une propriété privée à l’abandon .

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
(texte tiré de l’article de Monsieur J. M. Deguilloux historique de sainte Marie)
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire