Château de Vesvres ou Maison forte de Vesvres

Château de Vesvres ou Maison forte de Vesvres

Le château de Vesvres est une belle maison forte, elle est bâtie en plaine, contrairement aux places fortes construites sur des hauteurs. Le château de Vesvres, inscrit monument historique par arrêté du 19 avril 1974. La partie la plus ancienne étaient entourée de murs, elle est datée du XIIe siècle, ce château est construit à l’intersection de deux voies romaines. L’une allant de Nevers à Autun (d’est en ouest) et la seconde de Clamecy à Decize dans un axe nord-sud. C’était alors une puissante seigneurie, entourée de deux étangs et de prés.

Cette seigneurie et son château sont la propriété de la Maison d’Armes du XVe siècle jusqu’au début du XVIIIe siècle. Le château est restructuré, afin de pouvoir loger des mercenaires et les paysans du châtelain. Les chevaux étaient logés au rez-de-chaussée du château.

La seigneurie est confisquée au Rochefort, par Louis XI, en 1474 et sera restituée, quelques années plus tard à leurs successeurs après la mort en 1477, de Charles le Téméraire. Il semble ne plus être habité pendant une longue période et le redevient en 1558 par les travaux réalisés par la Maison d’Armes.

Au décès de Jeanne Ursule de Pracomtal en 1744, la veuve d’Henri d’Armes sans postérité. La seigneurie, revient à son neveu Léonard de Pracomtal, le propriétaire de la seigneurie et du château de Châtillon-en-Bazois. Comme il ne souhaitait pas habiter à Vesvres, il y laissera un métayer dont le plus connu est Claude Mathieu qui va y développer l’élevage de la race Charolaise.

Le château connaîtra ensuite, une succession de propriétaires qui ne l’entretiennent pas. À la Révolution, les bâtiments sont en ruines et le château vendu comme bien national en 1794. C’est Camille Mathieu, le fils aîné de Claude Mathieu qui en fait l’acquisition avec les terres confisquées par les révolutionnaires.

Au XIX siècle les Pracomtal récupèrent leur propriété et gardent le gendre de Mathieu comme fermier. Puis, la ferme sera louée à François Dauvergne dont le fils Louis Dauvergne est connu comme peintre local. Puis elle reviendra pendant deux générations la famille Jardelot de 1914 à 1957.

Des problèmes successoraux vont apparaître entre les dix-sept héritiers et l’indivision durera dix ans au bout desquels la propriété de 280 hectares est morcelée en lots en 1957.

Il ne reste que le château de Vesvres dont personne ne voulait, et qui tombe en ruines, entouré de 5 hectares de terre. Il est acquis par Monsieur Esse qui le revend en 1963 à la famille Dalloz-Bourguignon,  qui  entreprend de le restaurer pour en faire un centre d’art.

Le Domaine est ouvert au public en 1972 pour l’année du patrimoine. Puis cette famille revend la demeure en 1994 à Monsieur Bruno Ecklé. L’actuel propriétaire entreprend la restauration de l’édifice.

Vesvres est la plus importante seigneurie de Rouy. Les seigneurs ont le droit de justice à la Barre, Cordas, les Creuilles, le Creuzet, la Garenne, le Bois des Humes, Joye, Narloup, Rouy, Moulin et Étang de Rouy, Vesvres.

Un clic pour situer les monuments une carte

Bonne découverte du Château de Vesvres GPS 47.01886, 3.52109

Rouy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Découverte de l’Intérieur de l’église de Rouy église Saint Germain

Découverte de l’église de Rouy

Découverte de la mare de Rouy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.