Domaine de Charpuis

Domaine de Charpuis

Le domaine de Charpuis est un beau domaine, il est composé de plusieurs bâtisses. La principale est de plan rectangulaire, elle possède une tourelle d’escalier sur le devant de cet ancien manoir, ses toitures sont recouverte de petites tuiles plates en terre cuite de la région, la propriété possède un imposant colombier. Un domaine privé qui ne se visite pas.

Dans cette exploitation il est pratiqué l’élevage de bovins et de buffles. Pas très loin de cette exploitation coule le Drémont, un ruisseau qui a donné son nom a un autre domaine.

Le colombier était, à l’époque féodale, un édifice destiné à loger et à élever des pigeons, la fiente est une fumure recherchée et elle est recueillie pour cela. L’intérieur du colombier est imparti aux pigeons,il est divisé en nichoirs appelés boulins. Chaque boulin est un logement pour un couple de pigeons. Le pigeonnier est aussi un signe de richesse, le nombre de boulins étant proportionnel à la surface des terres exploitées, certains propriétaires malins, rajoutaient de faux boulins pour faire croire qu’ils avaient beaucoup plus de terre afin de mieux marier leurs enfants, d’où l’origine de l’expression « se faire pigeonner ». Chaque boulin correspondait à la possession d’un arpent carré (ou acre) de terre, c’est-à-dire 50 ares ou 5 000 mètres carrés ; x boulins divisés par 2 = y hectares. Les boulins sont souvent devenus un élément architectural décoratif dans les façades de manoirs. C’est le nombre de boulins qui indique la capacité du pigeonnier.

La distinction entre un manoir et un château n’est pas toujours claire et telle gentilhommière sera tour à tour appelée manoir ou château. Jusqu’à la Révolution française, le manoir peut être défini comme une demeure seigneuriale attachée à une exploitation agricole gérée directement par le seigneur, c’est-à-dire par un membre de la petite noblesse rurale qui ne fréquentait pas la cour et n’exerçait pas de fonctions honorifiques, militaires ou administratives.

Anthien est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne. Situé à deux quarante-trois mètres d’altitude, la Rivière L’Auxois, le Ruisseau de Chitry, le Ruisseau de Vignes sont les principaux cours d’eau qui traversent la commune d’Anthien. La commune est proche du parc naturel régional du Morvan. Anthien a changé 1 seule fois de nom en 1801 et s’appelait Antieu.

Un clic pour situer les monuments une carte

Bonne découverte du Domaine de Charpuis GPS 47.29536, 3.70435

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.