Église de Moulins Engilbert

L’Église collégiale et paroissiale de Moulins Engilbert est placée sous le vocable de Saint Jean-Baptiste. Commencée au XIIe siècle et achevée au XIIIe siècle. L’église est orientée est-ouest, bâtie en plan rectangulaire. En 1509 l’église a souffert d’un terrible incendie, il fallut la rebâtir. Il y a deux entrées car autrefois deux églises. La plus grande, compose le vaisseau central, (elle correspond à l’ancienne église paroissiale). L’autre, au sud est l’ancienne collégiale. Le mur de séparation a été abattu à la révolution. Le tympan de la grande porte possède un piédestal sans statue, celui de la porte du collatéral, est orné de festons, il porte un écusson sculpté aux armes de Philippe de Moulins, secrétaire des rois Charles V et Charles VI, évêque de Noyon à la fin du XIVe siècle, il est le fondateur de la collégiale de Moulins-Engilbert. À l’angle sud de cette façade, une sorte d’échauguette en encorbellement, portée sur deux contreforts, elle servait de clocher au chapitre. Le clocher carré central date de 1519, il possède deux étages, divisé horizontalement par des cordons de choux frisés et appuyés aux angles par des contreforts à pinacles renfermant des niches, une et occupée par une statue de saint Jean-Baptiste, sur le socle de cette niche, un écu aux armes (trois trèfles) de Jean de Grandrye, doyen de Saint-Léonard de Corbigny et curé de Moulins de 1554 à 1570, riche ecclésiastique à qui l’on doit l’achèvement de ce clocher. Moulins Engilbert est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne Franche comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.