Lavoir de Sichamps

Le lavoir de Sichamps est situé en bordure du chemin qui nous mène au moulin de la Forge. Il est alimenté par une source qui s’en va rejoindre la rivière Nièvre d’Arzembouy. Un lavoir de plan rectangulaire coiffé d’une toiture à deux pentes, couvertes de tuiles mécaniques. Son bassin est rectangulaire, il est bordé de margelles en béton, son sol est aussi fait de béton. Le lavoir de Sichamps possède deux barres pour suspendre le linge. Les épidémies, puis la recherche d’ hygiène entraînent le développement de constructions spécifiques le lavoir, à la fin du XVIIIe siècle, les communes se munissent de bassins situés au bas d’une prairie, en contrebas d’une source ou d’une fontaine, en bordure d’un ruisseau, d’un canal, d’une rivière ou d’un fleuve. le Parlement vote une loi le 3 février 1851 qui accorde un crédit spécial pour subventionner à hauteur de 30 % la construction des lavoirs couverts et prévoit que « c’est au lavoir commun que la laveuse trouvera une distribution commode d’eau chaude et d’eau froide, des appareils de séchage qui lui permettent une économie de temps, et qui lui évite d’effectuer le blanchissage dans l’habitation »

Un lavoir qui est bien entretenu.

Sichamps est un petit village français du département de la Nièvre, situé dans la région de Bourgogne Franche comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.