Les cinq ponts de Mingot

Les cinq ponts de Mingot

Bien avant la construction du canal, le chemin de Mingot entre Cornille, Blanzy et Bernière, franchissait l’ Aron par un gué. À la fin de l’ancien régime, « une planche » sert de pont de bois, remplacée par un pont en pierre, construit à la même époque que le pont N°5. Le petit pont du chemin de Mingot franchit le canal au-dessus des portes en aval de l’écluse n°13, ce pont est étroit et court, il donne accès à la partie de l’ancien chemin vers Mingot.

Le pont du Tacot sur l’Aron

Après la Seconde Guerre mondiale, la route remplace le chemin de fer du tacot. L’écluse de Mingot n°13 est à 3.50 mètres de hauteur. Le projet du pont-canal de Mingot est repris en 1824. L’écluse n°13 du canal du Nivernais est située sur le versant Loire en amont de Châtillon en Bazois. Cette écluse remarquable a la particularité d’être un pont-canal* au-dessus de l’Aron.

L’ Écluse de Mingot N°13 du canal du Nivernais, est située sur le versant de la Loire en amont de Châtillon en Bazois. Cette écluse très remarquable ferme le pont-canal sur l’Aron. Le canal d’une longueur de 174 kilomètres, allant de Saint-Léger-des-Vignes, petite ville du sud de la Nièvre, à Auxerre.

Mingot est un lieu dit français de la commune de Châtillon en Bazois, du département de la Nièvre en région Bourgogne Franche-Comté.

L’ensemble de ces ouvrages est un lieu agréable à parcourir en vélo, un circuit aménagé permet aux cyclistes de tous âges de profiter de belles balades où on peut admirer des œuvres d’art intégrées au paysage.

*Un pont-canal permet le passage de la navigation au-dessus d’une rivière, d’une route, d’une voie ferrée, ou de divers autres obstacles.

Bonne découverte : Les cinq ponts de Mingot

Un Clic : Découverte de la Nièvre

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.