Marguerite Monnot Decize

Marguerite Monnot est une pianiste et compositrice française de chansons et de musiques de films, née le 28 mai 1903 à Decize, elle est décédée le 12 octobre 1961 (à 58 ans) à Paris dans le 14e. D’innombrables chansons interprétées par Édith Piaf (Milord, L’hymne à l’amour) et une comédie musicale à succès (Irma la douce) lui ont conféré une renommée internationale.

Son père, Marius Monnot, donne des cours de piano et compose de la musiques religieuse. Il est le titulaire de l’orgue de l’église Saint-Aré de Decize, ville où sa mère est institutrice. Marguerite manifeste des talents musicaux précoces et, à l’âge de huit ans, interprète en concert Liszt, Chopin et Mozart. Entre douze et quinze ans, elle suscite ses premiers articles de presse et les éloges de Camille Saint-Saëns.

Marguerite Monnot est née dans la maison « le vieux logis » en 1903.

Elle mettra en musique Mon légionnaire, chanté par Marie Dubas. Piaf, admirait Dubas, elle reprendra la chanson en 1937. Le début d’une collaboration de près de 25 ans. Marguerite Monnot travaillera avec d’autres paroliers, comme Henri Contet, pendant les années d’occupation, écrivant notamment Où sont-ils donc mes petits copains, Tu es partout (qu’on retrouvera plus tard dans la bande musicale du film Il faut sauver le soldat Ryan) ou, après la Libération, La Vie en rose ( Louiguy n’est pas l’auteur mais le signataire officiel).

En 1949, elle compose la musique de l’>Hymne à l’amour écrit par E.Piaf. Le duo Piaf-Monnot sera le premier tandem d’auteur-compositeur féminin dans l’histoire de la chanson.

Elle se marie le 11 juillet 1950 avec le chanteur Paul Peri, de son vrai nom Étienne Giannesini.

Elle connaît deux succès internationaux en 1956, avec La goualante du pauvre Jean qui devint numéro 1 des ventes aux États-Unis, sous le titre The poor people of Paris, chanté par Dean Martin et Irma la Douce, une comédie musicale, avec Alexandre Breffort, dont elle compose la musique. Très novatrice pour son époque, Irma la douce sera l’une des rares comédies musicales françaises à triompher au Royaume-Uni et aux États-Unis. .

En 1959, ce sera Milord, sur des paroles de Georges Moustaki, une musique qui connaît là encore un énorme succès international. Du jour au lendemain Piaf rompt unilatéralement la longue relation artistique avec elle et remplace Marguerite Monnot comme compositeur attitré par Charles Dumont, qui signe, Non, je ne regrette rien. Plusieurs écrits lui ont été consacrés, à retenir celui qui s’intitule « Marguerite Monnot dans l’ombre de Piaf » (N°120) édité par Camosine.

Le 11 octobre 1961, elle décède d’une crise d’appendicite. Elle est inhumée au cimetière Saint- Privé de Decize.

Decize est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bonne découverte de Marguerite Monnot

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.