Monument à la mémoire d’un résistant

Monument à la mémoire d’un résistant

Le Monument a la mémoire d’ un résistant, est placé sur la Départementale 230 en direction de Saint Hilaire en Morvan. A la mémoire de Marcel Gey né a Anost en Seine et Loire le 31 octobre 1899, assassiné le 6 Juin 1944, par les Nazis et leurs complices, après avoir subi des tortures.

Au printemps 1944, Marcel Gey se porta au secours des hommes du maquis Socrate en conduisant Socrate à mi-chemin entre Bussy et Lavault de Frétoy, dans une clairière qui devint le camp de la Rainache.

Homme de confiance de Socrate, Marcel Gey s’occupait du ravitaillement du maquis et assumait les fonctions d’agent de renseignement. Dénoncé, il a été arrêté le 5 juin 1944 par cinq miliciens qui s’étaient faits passer pour des résistants. Remis à la Gestapo, Marcel Gey a été interrogé toute la nuit à Château Chinon. Battu, affreusement mutilé, il ne parlera pas. À l’aube du 6 juin 1944, il est amené sur cette petite route de Saint Hilaire en Morvan et assassiné. En ce lieu où a été érigée la stèle, était découvert le corps criblé de balles de ce courageux père de famille, alors âgé de 44 ans.

Saint Hilaire en Morvan est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne Franche Comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.