Caves de Tannay – Renaissance des vignobles nivernais

Caves de Tannay – Renaissance des vignobles nivernais

Il faut attendre 1800, pour qu’un répertoire communal détaillé de la fin du XVIIe siècle parle des gens vivants du travail de la vigne.

Le vignoble était alors de 164 hectares, il occupait sept cantons : les Vignes dessoubz, Jogy, Tanneau, Baveriaux, Assenai, Costes, dessubz.

L’ensemble des cantons comptait 45 lieux-dits (climats) officiels datés de la fin du XVIe siècle.

La cave, du latin « cavum » caveau, est un terme fréquemment employé dans les « actes paroissiaux d’inhumation », il désignait principalement la crypte, lieu sacré d’un édifice religieux.

C’est aussi une pièce souterraine creusée et aménagée sous l’habitat afin d’assurer l’atmosphère nécessaire à la conservation, car la température et l’hygrométrie devaient y être constantes. Elles sont principalement creusées dans des sous-sols calcaires.

La cave peut être voûtée à la romane avec des arcs de plein cintre. Son accès est de plan rectangulaire, donnant généralement sur la rue, pour faciliter le roulage des fûts.

On y accède par un solide escalier de marches de pierre, la porte d’entrée est basse de façon à limiter l’entrée et la sortie de l’air.

Le vin de Tannay fut l’œuvre des Chanoines de Chapitre de la Collégiale au XIIIe siècle entre 1201 et 1327.

La cave est le lieu de « l’élevage » du vin il revêt un caractère sacré où le vigneron avec fierté, invitait, recevait, faisait savourer et apprécier le fruit de son travail.

L’apparition de l’oïdium, du mildiou et du phylloxéra à la fin du XIXe siècle fut la cause de l’arrachage d’une partie du vignoble. De 164 hectares vers 1896, ne restaient en production que 25 hectares en 1905.

La cave Claude de la Porte est la plus ancienne connue, elle date du IVe siècle, elle a repris depuis quelques décennies sa vocation première après avoir servi de magasin, et de garage.

Elle appartenait aux seigneurs propriétaires du fief de Tannay au XIIIe siècle, elle abritait le pressoir et le four banals, elle est affranchie le 1er mai 1352. Elle est devenue « bien national » à la Révolution, c’est là que les armories de la façade ont été mutilées. Actuellement c’est une propriété communale.

Auparavant classé comme vins de pays des coteaux de Tannay, le vignoble a gagné en notoriété en obtenant le label IGP en 2010.

Constitué majoritairement de chardonnay et de melon, un cépage local, il s’étend sur plusieurs communes allant de Tannay à Metz-le-Comte, en passant par Asnois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tannay est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Bonne découverte des caves de Tannay GPS 47.36814, 3.59142

Découverte de l’église saint léger du village de Tannay.

Découverte du Boat Tannay – Location Fluviale du canal du Nivernais.

Découverte du monument Aux Morts de la commune de Tannay.