Chapelle de Savault

Chapelle de Savault

La Chapelle de Savault est dédiée à la Sainte Vierge, elle se trouve sur la Commune d’Ouroux en Morvan. La chapelle est placée sur l’emplacement d’un monument druidique et se trouve à une altitude de 529 mètres elle domine le village de Savault de 90 mètres.

Le mont comportait deux sources, lieux vénérés par les druides. Lieu de pèlerinage depuis le XVIe siècle. En 1667 les pèlerinages étant parfois, lieu de désordre ils furent interdits par l’évêque d’Autun.

Le 10 septembre 1745, le curé Paul Pelletier rouvrait cette chapelle interdite depuis 37 ans. En 1858 construction de la chapelle avec les pierres de l’église du Vieux Dun. En 1893, reconstruction de la chapelle car celle-ci a été foudroyée, il ne restait qu’un pan de mur servant de refuge à la statue de la vierge.

Sa cloche fut baptisée, Marie Françoise par le curé Jean Baptise Lazare Louvrier elle a comme Parrain M. Marie François Henri Pernin, Maire d’Ouroux en Morvan et comme Marraine Mme Marie Anne Françoise Lucile de Corvol, épouse de M. Adolphe Goguelat.

Les anciens Vitraux ont été offert par Mademoiselle Cottin pour son mariage avec le comte de Chabannes, ceux-ci ayant été détruits ils ont été remplacés par une subvention des bénévoles des villages de Savault, d’Ouroux , avec la participation de Laura Schupack vitrailliste.

La chapelle de Savault est située sur une butte isolée dominant le hameau de Savault. Son origine remonte à la haute Antiquité. Jusqu’en 1895, elle est le but d’un pèlerinage des paroisses avoisinantes qui s’y rendent en procession chaque mardi de Pâques.

Le clocher porche de l’église est carré il est percé de petites baies simples. Sa flèche est en ardoises. La chapelle est de plan rectangulaire.

Une belle vue sur le Morvan s’offre aux visiteurs.

Ouroux-en-Morvan est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bonne découverte de la Chapelle de Savault GPS 47.21836, 3.96778

Un clic pour situer les Monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.