Château de Dompierre sur Nièvre un Château du Néant

Château de Dompierre sur Nièvre – Manoir de Dompierre – Château du Néant – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté

Le Château Dompierre sur Nièvre  ou château du Néant, est situé au bord de la Nièvre, près d’un pont. Il est construit, sur une plate-forme carrée de 50 m de côté, entourée de fossés alimentés en eau par la rivière.

Au nord, ce trouvait un bâtiment rectangulaire de 44 m de long et 10 m de large flanqué d’une tour de 10 m de diamètre à l’angle nord-ouest, le bâtiment a été entièrement démoli ainsi que la tour placée à l’angle au sud-ouest de la plate-forme.  Il ne reste que le bâtiment qui se trouve à l’est.

Ce bâtiment mesure 30 m de long et 8 m de large, Il est flanqué d’une tour qui se trouve à l’angle sud-est. Les fossés ont été comblés et on accède désormais au château par l’est, l’ancien plan nous informe que l’entrée primitive était au sud.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Chateau-de-Dompierre-sur-Nievre.jpg

Légende : Pendant un voyage en Palestine du seigneur du Néant, celui de Grenant séduisit sa voisine, la châtelaine du Néant. Le mari, informé au retour de cette conduite scandaleuse, résolut de se venger. Il se déguise en forgeron, arrive le soir à Grenant, se cache pendant la nuit, aidé de ses manants fait l’assaut du château et y met le feu. Le seigneur de Grenant, pour se venger, se rua, à son tour sur le château de son adversaire et le fit tomber en partie. Le château est principalement daté des XIVe-XVIIe-XXe siècles. Une haute tour veille encore sur la propriété.

Le château est édifié de plan rectangulaire, il est flanqué d’une haute tour circulaire. Les toitures des bâtiments sont couvertes de petites tuiles plate en terre cuite de la région.

ADN, H 27, f°429 en juillet 1243 – Vidimus de l’archevêque de Bourges du titre d’Hervé, comte de Nevers, par lequel il cède au prieur et couvent de la Charité tout ce qu’il pouvoit prétendre sur Dompierre, Saint-Bonnot et dépendances.

Marolles, p. 283 en 1354 un hommage rendu au comte de Nevers par Pierre de Mournay, chevalier, seigneur de Chaumasson et de Vauvilles pour sa maison-fort de Dampierre-sur-Nièvre.

Lespinasse 1887 p 371 le 22 avril 1417 – Valentin, prieur de la Charité s’excuse de ne pouvoir se rendre au chapitre général de Cluny, à cause des dangers de la route et des pertes subies dans le siège du château de Dompierre

Bossuat 1936 le 13 décembre 1429 – Les français reprennent le château.

Lespinasse 1887 p 192 en 1454 – Le prieur chambellan donne à ferme pour 29 années à Pierre Rudequelle et Philippe de Milly, les fossés de la pescherie et place-forte de Dompierre et un jardin situé sur la rivière de Nièvre pour 13 L. par an et à la charge d’y faire une forge qui retournerait au prieuré au bout de 29 années.

Bibliographie: MORELLET (Napoléon-Joseph), BARRAT (jean-Claude), BUSSIÈRE (Edmond). — Le Nivernois. Album historique et pittoresque, publié par Ms Morellet, Barat, E. Bussière. – Nevers : de l’impr. de N. Duclos, 1838-1840 en 2 volumes

Une propriété agricole privée. Bonne découverte du Château. GPS 47.22263, 3.24036.

Dompierre-sur-Nièvre est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les Monuments du nivernais sur une carte.

Découverte du bief du village de Dompierre sur Nièvre.

Découverte du lavoir de la villaine de Dompierre sur Nièvre.

Découverte du Lavoir du pont du village de Dompierre sur Nièvre.

Découverte du grand moulin du village de Dompierre sur Nièvre.

Découverte du lavoir du bourg du village de Dompierre sur Nièvre.

Découverte du d’un des Lavoirs du village de Dompierre sur Nièvre sur le C1.

Bonne découverte  Manoir de Dompierre-sur-Nièvre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.