Château de Mongazon un Manoir de Saint-Franchy

Le Château de Mongazon – Manoir de Mongazon – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté

Le Château de Mongazon fait partie de la commune de Saint-Franchy. Ce Château se trouve au nord de cette commune, il est cité dans les textes dès 1406, sous le nom de Maulgazon, puis de Montgayson.

Les fiefs de Mongazon et de Boulon étaient dans l’étendue de la paroisse de Saint-Franchy, ils furent donnés en 1665 à Charles de Chéry, par la Dame de Quinquet. En 1741, la dernière seigneurie est achetée par Depréz de Bligny.

En 1230, Mahaut, comtesse de Nevers, publie une charte en faveur des habitants des neuf paroisses du Val de Lurcy qui dépendaient du château de Montenoison. En 1316, Guillaume rend hommage pour la maison forte et la seigneurie de “Saint-Francon”, en 1327, même hommage de la part de Yolande de la Tournelle et de Guillaume de Marcy. En 1337, dans l’hommage rendu par Jean de la Chaume et Alips de Saint-Francy, il s’agit du “fort” de Saint-Franchy. En 1367, Marguerite de Frasnay, épouse de Guy de la Tournelle est appelé “Dame” de Saint-Franchy, en 1384, elle rend hommage aux comtes pour la “Maison Fort”.

En 1464, le jeune Louis Ogier, écuyer, est représenté par Pierre Moreau, également écuyer, pour l’hommage qu’il fera lui même en 1472, sa fille ayant épousé Gibault de la Perriere ; la seigneurie de Saint-Franchy passe dans cette famille.
En 1597, Léonard de la Perrière, époux d’Antoinette de Pontailler, reconstruit le château sur l’emplacement de l’ancienne maison-forte qui avait été élevée elle-même à l’endroit, d’après la légende, où existait l’antique ermitage de Saint-Franchy. Le château de Mongazon est alors un petit manoir composé de deux ailes à toit élevé, disposées en équerre et entourées de larges douves où coulent les sources de la Nièvre de Saint-Franchy. Il fut brûlé par l’armée Allemande en août 1944.

Le château de Mongazon était construit au fond d’une vallée où coulent plusieurs ruisseaux dont le ruisseau du même nom. Il ne reste plus rien du château médiéval de Mongazon, ni même du château  reconstruit au XVIe siècle. Le plan de l’ancien cadastre montre un bâtiment en U ouvert vers le sud-est,  devant lequel deux mares pourraient constituer les vestiges d’anciens fossés. Le château occuperait un espace quadrangulaire de 45 m de côté environ. A l’est se trouve un petit colombier qui existe toujours.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Plan-du-domaine-du-Chateau-de-Mongazon.jpg
Domaine du château de Mongazon

Marolles page 129 en 1455 un hommage rendu au comte de Nevers par Pierre Gaultier, écuyer, pour Philiberte de Maulgazon, sa femme, fille de feu noble homme Guyot de Maulgason, écuyer et son héritière, pour la maison neuve de Maulgason

ADN 37 J 90 le 5 décembre 1591 une  vente par Léonard de Chollet, écuyer, seigneur de Mont, Saint-Germain-des-Bois et Montgazon à Nicolas de Chéry, écuyer, demeurant à Rigny, des trois quart de la terre de Montgazon…la forme, aisances, dépendances et appartenances comme elle se consiste et comporte en toute justice haute, moyenne et basse, maison-fort, mothe, foussez, perthuis, grange et austres bastiments.

Bibliographie: COLAS (B.) –  Vestige d’habitat seigneurial fortifié dans l’Ouest-Nivernais, XIe-XVIe siècle. Dijon, 1994, (thèse de doctorat s.d. M. Bur, Nancy).

Saint-Franchy est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les Monuments nivernais sur une carte

Découverte d’un lavoir de la ville de Lormes.

Découverte de l’étang du Goulot de la ville de Lormes.

Découverte d’un lavoir privé du village de Lormes .

Découverte du Monument aux Morts de la ville de Lormes.

Bonne découverte du Château de Mongazon GPS 47.17552, 3.43733

Ce diaporama nécessite JavaScript.