Colombier de Bulcy – Patrimoine vernaculaire de Bulcy

Colombier de Bulcy – Patrimoine vernaculaire de Bulcy

Le colombier de Bulcy est un ouvrage important de part sa circonférence, il est coiffé d’une toiture de petite tuiles plates en terre cuite de la région. Une propriété privée.

Le colombier, ou pigeonnier était, à l’époque féodale, un édifice destiné à loger et à élever des pigeons, la fiente est une fumure recherchée et elle est recueillie pour cela. L’intérieur du colombier est imparti aux pigeons,il est divisé en nichoirs appelés boulins. Chaque boulin est un logement pour un couple de pigeons. Le pigeonnier est aussi un signe de richesse, le nombre de boulins étant proportionnel à la surface des terres exploitées, certains propriétaires malins, rajoutaient de faux boulins pour faire croire qu’ils avaient beaucoup plus de terre afin de mieux marier leurs enfants, d’où l’origine de l’expression « se faire pigeonner ». Chaque boulin correspondait à la possession d’un arpent carré (ou acre) de terre, c’est-à-dire 50 ares ou 5 000 mètres carrés ; x boulins divisés par 2 = y hectares. Les boulins sont souvent devenus un élément architectural décoratif dans les façades de manoirs. C’est le nombre de boulins qui indique la capacité du pigeonnier.

Le terme pigeonnier est couramment utilisé pour désigner une construction destinée à abriter des pigeons. Le terme de colombier est plus réservé à un bâtiment isolé en forme de tour.

Les pigeonniers « à pied » sont des édifices exclusivement réservés à l’élevage des pigeons.

La définition d’un pigeonnier selon Viollet-le-Duc : « Bâtiment destiné à contenir des troupes de pigeons et à leur permettre de pondre et de couver leurs œufs à l’abri des intempéries ».

Bulcy fut une cité d’importance au Moyen-Âge, en témoignent des monuments, qui sont daté des XVIe et XVIIe siècles et ceux d’un château médiéval avec un colombier. Le Colombier de Bulcy est inscrit aux monuments historiques depuis le 15 juillet 1976 (cad. B 25).

On dénombre Huit lieux dits à Bulcy: le Bourg, le Château, le Foulon, Neuville, la Bijauderie, la Moutain, le Moulin Martin, les Asserts.

Le colombier, héritier du colombarium romain, est nommé plus souvent pigeonnier depuis le XVIIIe siècle, le terme de colombier peut désigner une forme de tour, indépendant des autres bâtiments. L’intérieur du colombier, l’espace imparti aux pigeons, est divisé en nichoirs appelés boulins. Chaque boulin est le logement d’un couple de pigeons. C’est le nombre de boulins qui indique la capacité du pigeonnier, signe extérieur de richesse (le nombre de boulins étant proportionnel à la surface des terres exploitées), il est difficile de dater ces bâtiments, les plus anciens colombiers sont du XIVe siècle, les pigeonniers des XVIIe-XVIIIe siècles, après l’abolition des privilèges, de nombreux pigeonniers sont construits, beaucoup de pigeonniers datent du XIXe siècle. Chaque boulin correspondait à la possession d’un arpent carré (ou acre) de terre, c’est-à-dire 50 ares ou 5 000 m² . x boulins divisés par 2 = y hectares. Une propriété privée.

Bulcy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du moulin de Bulcy – Patrimoine de Bulcy.

Découverte d’un puits du Hameau de Bulcy.

Bonne découverte du Colombier de Bulcy GPS 47.24384, 3.02733

Ce diaporama nécessite JavaScript.