Église Saint Martin au Vieux Dun un beau patrimoine

Église Saint Martin au vieux Dun – Patrimoine religieux du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté

L’église Saint Martin au vieux Dun est édifiée à l’embranchement du chemin de la fontaine « Saint Marc » et de la route qui passe par le pont du vieux Dun sur la Cure. Elle est de style roman évoquant principalement le Xe siècle.

Sa nef n’est pas dallée, elle est voûtée en berceau. Elle possédait alors quatre autels dédiés à Saint-Martin, Notre-Dame, Saint-Marc et Notre-Dame de Pitié.

En 1504, le premier curé connu, Jean Audroy, en acquit le droit de dîmes.

En 1667, après un saccage et un incendie, un procès-verbal note : « Elle était dégoutante de malpropreté, avec un misérable clocher en bardeaux supporté par quatre pièce de bois à, peine équarries ».

En 1682, elle fut réparée par le curé de Dun Gabriel Baron, il répare l’église, bâtit la tour du clocher. Il bénit les cloches le 30 avril 1684.

La grosse cloche eut pour parrain Charles de Monsaulin comte de Montal, la petite eut pour parrain Philippe Leuthreau et pour marraine Huguette Rousseau.

En 1819, l’église menace de nouveau de tomber en ruine. Le préfet de la Nièvre autorise la commune à engager 1624 F de réparation, payable par moitié en 1820.

En 1843, l’évêque de Nevers, devant les risques que représente l’édifice pour les fidèles, menace dit interdire le célébration de la messe si la commune ne le répare pas sous 10 mois.

En 1845 les devis s’élevant à 20 000 F, le conseil municipal refuse d’engager les réparations. Le maire « Marie augustin Xavier Feuillet » propose de financer une nouvelle sur ses fonds propres en bordure de route au hameau des Places.

Le 12 février 1845, l’évêque de Nevers et le préfet décident de désaffecter  l’église Saint-Martin dès la fin de la construction de l’église Sainte Amélie.

La famille Rousseau de Vermot  achète les ruines pour préserver ses tombes dont celle encore visible de nos jours. Dans l’église, se trouvait la pierre tombale de Philibert Rousseau, sommelier de Marie de Médicis, inhumé en 1667. Dans la chapelle, est inhumée  la famille Rousseau de Vermot.

Sur une plaque funéraire une épitaphe » CY GIST MAITRE PHILIBERT POVSSEAV.SOMMELIER DE LA REYNE REGENTE MARIE DE MEDICIS.AYEVLLE DU ROY LOVIS QUATORZIEME DECEDE A VERMOT LME SIXIEME SEPTEMBRE 1667 POVR LE REPOT DE L’AME DOVOVEL PRIES DIEV OVI AVEC DAMOISELLE CATHERINE MARTIN SA FEMME ONT FAICT FONDATION ET DON A LA FABRIOVE DE CESTE EGLICE DE DUN ».

Une partie de ses pierres servit à l’édification en 1858 du clocher de la chapelle de Savault.

En 1914, l’évêque de Nevers encouragea l’abbé Bourdiau, curé de Dun, a relancer l’ancien pèlerinage de Saint-Marc. Cette souscription fut bien accueillie et l’évêque put bénir, en avril 1914, la nouvelle chapèle dédiée à Saint Marc, présente de nos jours aux côtés des ruines de l’ancienne église Saint Martin.

Cette chapelle et son environnement sont la propriété de la famille de la Rupelle depuis sa construction.

Aujourd’hui, seul  le mur latéral de l’ancienne chapelle romane est encore visible, il possède une belle baie romane, nous pouvons aussi observer  des pierres tombales et des vestiges de murets.

La chapelle funéraire est en bon état.

Baudiau (v 1854) décrit l’ancienne église : “la nef non carrelée était couverte d’os de morts”… ” le chœur peu profond est la seule partie voutée, était à anse de panier”… “Un misérable clocher en bardeaux, supporté par quatre pièces de bois debout et à peine équarries”.

À noter la proximité de la fontaine Saint Marc un lieu de pèlerinage très ancien, de rites thérapeutiques.

Le hameau d’aujourd’hui a été un oppidum celte très important. Le nom de Dun vient du mot celtique Dunum, qui signifie fort, forteresse, colline. Il était situé à la confluence entre la Cure et le ruisseau de Saint-Marc, sur la route reliant Bibracte, capitale des Éduens, à Avallon.

Bonne découverte de l’Église Saint Martin au Vieux Dun GPS 47.31269, 3.99053

Dun-les-Places est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de la croix du Vieux Dun.

Découverte du monument de Dun les Places – Monument des Fusillés.

Découverte de l’église de Dun les Places – Église Sainte-Amélie.

  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun
  • Église Saint Martin au Vieux Dun