Lavoir de Saint Parize le Châtel

Lavoir de Saint Parize le Châtel, ce lavoir est placé au carrefour de la rue du lavoir et de la rue de la fontaine, un beau lavoir en forme de U à trois toits, une date de 1890 est gravé sur une pierre sous le mandat de René Robert Maire a l’époque de la reconstruction. Ses toitures est en tuile mécanique. Un lavoir a impluvium, aussi alimenté par une petite source. La charpente est soutenue de façon originale par quatre piliers de bois qui prennent appui sur des socles de pierre. Le Lavoir de Saint Parize le Châtel existait déjà il y a plus d’un siècle, il est restauré et amélioré en 1890.

Un lavoir est un bassin alimenté en eau naturelle, qui a pour vocation de permettre aux lavandières d’entretenir le linge avec un minimum de confort. Public, et gratuit. les lavandières s’y rendaient pour laver le linge, et le rincer. À l’origine, le lavoir est une pierre plate ou une simple planche posée au bord d’un cours d’eau, d’une mare ou d’une source, sans abri. La pollution, les épidémies, l’hygiène entraînent le développement de constructions spécifiques a la fin du XVIIIe siècle. le Parlement à voté une loi le trois février 1851, qui accorde une subvention à hauteur de 30 % pour la construction de lavoir couvert,  il est dit: « c’est au lavoir commun que la laveuse trouvera une distribution commode d’eau chaude et d’eau froide, des appareils de séchage qui lui permettent une économie de temps ». Le lavoir reste d’usage jusqu’à la moitié du XXe siècle, dans les villes et villages où  l’eau n’est pas polluée, mais leur utilisation est progressivement abandonnée au cours de ce siècle.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.