Le village d’Arthel – Campagne nivernaise

Le village d’Arthel un village plein de charme – Campagne nivernaise

Le village d’Arthel se trouve au cœur de la campagne nivernaise, ce village est classé parmi les plus beaux de France, il abrite un bel héritage patrimonial, le château de la Motte et son enceinte féodale, le château d’Apremont et son parc daté du XVIIIe siècle,  des ruelles fleuries, des maisons anciennes, des lavoirs, un bief, un paisible étang , apprécié des pêcheurs et des peintres.

Le village d’Arthel, est classé parmi les « sites remarquables ». Une balade dans ses ruelles bien fleuries, avec ses maisons anciennes, vous pourrez découvrir le Château de la Motte et son ancien château médiéval. Là ou est né Saint-Guillaume d’Arthel.
Le Château d’Arthel est une élégante demeure entourée d’un magnifique parc avec ses douves sèches. Près de la source de Grand-Font et de son lavoir, l’étang, un des vestige d’une retenue utilisée pour le flottage du bois, ravit les pêcheurs et inspire les peintres, d’autre lavoir sont à découvrir.

En 884, le fief  est la propriété du 31e évêque de Nevers, Eumène. Dès le XIIIe siècle, le territoire change de main au travers  Seguin d’Arthel, trésorier de l’église Sainte-Eugénie de Varzy, Gauthier d’Arthel, son neveu, le vicomte de Clamecy en 1281 et Agnès d’Arthel, épouse du comte Jehan de Thoury en 1387. En 1378, la terre appartient à Guillaume de Lamoignon, écuyer, seigneur de Lamoignon, Mannay, Nannay, Laleuf et d’une partie d’Arthel, officier de l’Hôtel du comte de Flandre, de Nevers et de Rethel, Louis II de Flandre de  1330 à 1384Puis vont se succéder : Pierre de Lamoignon, homme d’armes du comte de Nevers  Philippe de Bourgogne de 1389 à 1415, Jean de Lamoignon, écuyer, Jean II de Lamoignon, secrétaire et contrôleur de la Maison de Jean de Bourgogne de 1415 à 1491.
Dans la seconde partie du XVe siècle, Arthel appartient en partie à Jean de Chabannes, comte de Dammartin de 1488 à 1503, le fils d’Antoine de Chabannes, capitaine des Écorcheurs. L’autre partie, est entre les mains de Philibert de Boutillat, nommé par lettres royales de Louis XI de 1473, successeur de Jean Bourré qui tenoit et possedoit provisoirement l’office de trésorier général de France.
En 1652,  Jean Guynet, écuyer, est maître d’hôtel de la Maison de Sa Majesté, fait construire le château sur l’emplacement du château fort en ruines en 1722.
En 1665, Jean Chaufournier est fermier de la terre et seigneurie d’Arthel.
En 1767, Pierre François de Fourvière, comte de Quincy, seigneur d’Arthel et autres lieux, ancien capitaine de cavalerie au régiment de Condé, est fait chevalier de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis.

Le village est implanté au nord-ouest de la Nièvre, à 14 kilomètre de Prémery (par la route), dans le canton de Charité-sur-Loire. Il est situé à 37 kilomètre” à l’est de La Charité-sur-Loire et à 58 kilomètre au sud-est de Cosne-Cours-sur-Loire, son chef-lieu d’arrondissement.

Arthel est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments Nivernais sur une carte.

Découverte de la Croix de mission Arthel – Authiou.

Découverte du Monument aux Morts d’Arthel.

Découverte de l’Étang d’Arthel.

Découverte de l’Ouvroir d’Arthel.

Un Bel article sur le blog de Véronique Iniesta  Découverte de la Nièvre.

Bonne découverte Le village Arthel GPS 47.24524, 3.40685

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.