Mairie de Garchy – Hôtel de ville de Garchy

Mairie de Garchy – Hôtel de ville de Garchy

La Mairie du village de Garchy, une bâtisse des plus simples, la Mairie est située au 1 rue Ernest Durant. La devise de notre république Française Liberté, Égalité, Fraternité n’apparaît pas sur la façade de l’édifice, cette devise figure dans l’article deux de la Constitution française de 1958, utilisée durant la période révolutionnaire sous la forme : Liberté, Égalité, Fraternité ou la Mort. Elle est adoptée officiellement en France une première fois en 1848 par la Deuxième République, et depuis 1879 par la Troisième République lors de la révision constitutionnelle.

Elle trouve son fondement dans l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, qui est l’un des trois éléments du bloc de constitutionnalité. « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité » (article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948).

La Mairie – l’Hôtel de Ville
La mairie, est le regroupement administratif d’une commune d’une ville, qui est placé dans un bâtiment qu’on appelle hôtel de ville, maison communale, maison commune ou bureau communal, dans une commune ce lieu, ce bâtiment est la mairie.
Le fronton de la mairie porte très souvent la mention de la devise de la République : « Liberté, égalité, Fraternité ». Ces ensembles ajoutent au caractère monumental des hôtels de ville, et affirment la présence de la république sur le territoire national. Avec les écoles-mairies ou mairies-écoles, la république s’implante dans les campagnes.
Avec la mise en place des lois Ferry rendant l’enseignement primaire gratuit et obligatoire jusqu’à 13 ans (1881-1882), les communes reçoivent aussi l’obligation de se doter d’une école publique laïque.
Dans beaucoup de communes, on construit un local municipal qui est à la fois mairie et école. La forme la plus répandue est la mairie dans un corps central et dans des ailes symétriques l’école des filles et l’école des garçons. Souvent, il s’y trouve des logements de fonction pour les instituteurs et institutrices.
L’école incarne la politique d’instruction de la IIIe République. C’est à la mairie et à l’école que se fait l’éducation des citoyens. La fréquentation des ensembles mairie-école familiarise les milieux ruraux à la démocratie et à l’idée républicaine.
L’époque moderne voit se développer les « petites écoles » destinées à donner une instruction de base aux enfants (lire, écrire, compter), notamment avec l’Ordonnance du 13 décembre 1698. Le roi Louis XVI oblige les parents de France à envoyer leurs enfants dans les écoles paroissiales, dites « petites écoles ».
Cette obligation s’applique aux enfants jusqu’à l’âge de quatorze ans.
Le pouvoir royal encourage ces écoles, mais sans s’impliquer, ni pour l’organisation ni pour le financement. Les petites écoles sont donc sous la dépendance des évêques et des communautés locales.
Le financement vient uniquement des familles, ce qui ne favorise pas un enseignement suivi. Ces petites écoles, surtout présentes dans les villes et dans certaines régions, sont généralement réservées aux garçons.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte d’un puits de la commune de Garchy – Patrimoine vernaculaire de Garchy.

Découverte de l’église de Garchy Intérieur – Église Saint-Martin.

Bonne découverte de la Mairie de Garchy – Hôtel de ville de Garchy GPS 47.26303, 3.07058

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.