Mémorial des déportés de la Nièvre – Devoir de mémoire

Mémorial des déportés de la Nièvre – Devoir de mémoire

Le Mémorial des déportés de la Nièvre situé à Nevers sur la place Édouard Millien, un monument édifié en mémoire des déportés et internés de la Nièvre morts dans les prisons et les camps nazis. Devant le monument reposant dans du gazon une croix de Lorraine, puis bordant l’allée qui nous conduit au monument, des stèles aux noms des camps de concentration, avec le nombre d’humains qui  y sont mort.

A l’intérieur du Mémorial des déportés de la Nièvre, deux urnes ont été déposées, elles symbolisent la mémoire des victimes du nazisme de 1940 à 1944. Une urne en bronze contient des cendres et ossements des camps nazis, ainsi que de la terre des lieux de supplices de la Nièvre. L’autre urne en inox contient le martyrologe de la Nièvre : arrestations, internements, déportations, fusillés, otages, et les Morts aux combats dans les maquis.

Au total 1927 victimes de la barbarie hitlérienne qui se sont sacrifiées pour notre liberté.

Une plaque “La république Française en hommage aux victimes des persécutions racistes et antisémites et des crimes contre l’humanité commis sous l’autorité de fait dite “Gouvernement de l’État Français”

N’OUBLIONS JAMAIS !

Le total des déportés raciaux arrêtés dans la Nièvre est estimé à 105, pour toute la durée de la guerre. 8 seulement sont rentrés. Le chiffre total des déportés de la Nièvre envoyés dans des camps de concentration s’élève à 413 personnes, dont 234 ne sont pas rentrées.

Camps d’extermination nazis : Selon l’institut de la mémoire nationale polonais, 2 830 000 Juifs furent tués dans les camps nazis :
Auschwitz-Birkenau : 1 100 000 morts. Treblinka : 750 000 à 1 200 000 morts, 300 survivants. Bełżec : 430 000 à 500 000 morts, deux survivants. Sobibór : 200 000 à 250 000 morts, environ 50 survivants. Chełmno : 153 000 morts, deux ou trois survivants.
Majdanek : 78 000 morts, 200 000 survivants.
Massacres en URSS par les Einsatzgruppen : Raul Hilberg avance à 1,4 million le nombre de Juifs tués par les groupes mobiles de tuerie.
Morts supplémentaires dans les ghettos de l’Europe occupée : 700 000 selon Raul Hilberg

Nevers est une commune du centre de la France, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Découverte du Mémorial des déportés de la Nièvre – GPS 46.98362, 3.15263

Découverte de l’église Saint Sauveur de Nevers – Prieuré Clunisien.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

  1. Péquériau Jacques

    Bonjour,
    Il est vrai que j’ai du mal à lire les noms inscrits sur le mémorial des déportés de la Nièvre.Mais je ne vois oas le nom de Victor Magne né à St Benin d’Azy et mort à Chemnitz le 23 avril 1945.
    Est-ce un oubli?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement,
    Jacques Péquériau
    jacquespequeriau@wanadoo.fr

    • Bonjour
      Monsieur Péquériau Jacques, merci de l’intérêt que vous portez à Nièvre Passion, je n’ai pas mis en ligne de liste concernant les noms inscrits sur le mémorial des déportés de la Nièvre, ce n’est pas un oubli, c’est une plaque rajoutée par la suite, elle n’est pas sur le monument. j’ai une liste celle qui est parue dans le JDC du 20 07 2012 elle comporte 123 noms, c’est une plaque portant les noms des 123 Juifs nivernais déportés pendant la seconde Guerre mondiale elle est située au square Édouard Millien, à Nevers.
      Dîtes moi si vous désirez cette liste . (dans cette liste je n’aperçois pas le nom que vous m’indiquez).
      Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.