Moulin de Châtillon en Bazois – Patrimoine

Moulin de Châtillon en Bazois – Patrimoine de Châtillon-en-Bazois

Le Moulin de Châtillon en Bazois est un ancien moulin à eau, situé le long du canal du Nivernais, il fonctionne avec la rivière de l’Aron.

L’Aron est une rivière affluent de la Loire en rive droite. Selon Marc Bloch, historien français spécialiste du Moyen Age, le moulin à eau serait le détournement d’un mécanisme d’irrigation. L’une des plus anciennes utilisations de l’énergie hydraulique est celle des roues élévatrices qui permettent d’amener une partie de l’eau servant à les mouvoir jusque dans des conduites d’irrigation.

Le moulin à eau pouvait être utilisé directement par toutes les machines mues par un mouvement circulaire continu : moulins à huile (olives, noix), moulins à pastel, moulins à tan (écorce de chêne pulvérisée utilisée pour la préparation des cuirs), moulins foulons (foulage des draps pour leur donner de l’apprêt), aux moulins à chanvre, moulins à fer, scieries hydrauliques, moulins à papier (trituration des chiffons dans l’eau pour en faire de la pâte à papier). Au Moyen Age, la plupart des moulins à eau sont d’origine seigneuriale ou dépendent de monastères, qui doivent nourrir une importante population.

Le département de la Nièvre à compter de nombreux moulins dans le Val de Loire, sa Sologne bourbonnaise, les Vaux d’Yonne, la Puisaye.

Le Morvan abritait des moulins à grains, à huile, à papier, des foulons, des moulins pour la métallurgie, à eau, à manège, à vent, à vapeur ou à bras.

Nombreux au moyen Âge, ils sont devenus obsolètes et ont disparu des paysages nivernais.

Les moulins de la Nièvre sont principalement des établissements artisanaux ou industriels exploitant les énergies hydraulique ou éolienne.

Les moulins fonctionnent principalement de 1804 à 1920.

Il y a eu peu de moulins à vent dans le Morvan, car irrégulièrement venté, cependant un certain nombre ont été construits dans les plaines et sur les plateaux, là où les courants d’air sont assez constants (St-Pierre le moutier et Bouhy).

Les moulins à eau, sont plus nombreux, car les dénivelés du Morvan et les collines au centre du département ont favorisé le développement de la roue à augets (recevant l’eau par le dessus).

Dans la plaine, les moulins ont plus souvent été équipés de roues recevant l’eau à hauteur de l’axe (donc « de poitrine »), ou même en dessous.

Notons qu’au XIXe siècle, dans les villes, se sont développés des moulins à vapeur : Decize, Fourchambault, La Machine, et même Nevers.

Il faut disposer juridiquement du cours d’eau et pouvoir faire face aux frais de construction et d’entretien. Les paysans des alentours semblent trouver commode de venir y moudre leur blé.

Châtillon en Bazois est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte d’un calvaire de la commune de Châtillon en Bazois.

Découverte d’un pont sur le Canal de Châtillon en Bazois.

Bonne découverte du Moulin de Châtillon en Bazois GPS 47.04848, 3.65287

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  1. Merci pour cet article, la prochaine fois, demandez à mes parents de rentrer pour prendre de meilleures photos, ils se feront un plaisir de vous accueillir.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.