Ancien Prieuré Saint-Honoré-les-Bains

Ancien Prieuré Saint-Honoré-les-Bains

Ancien Prieuré Saint-Honoré-les-Bains. Le Prieuré Saint-Honorat de Saint-Honoré-les-Bains est un édifice religieux de moines bénédictins, daté du début du XIIe siècle. C’est Hugues de Châtillon, seigneur de La Montagne qui fait construire le prieuré et l’église abbatiale sous le vocable de Saint-Loup, vers 1106. Il met son prieuré sous la protection du Prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire, avant de partir en Croisade. Le Prieur jouit des droits seigneuriaux. Sa haute justice comprend une partie du bourg et un hameau voisin. le jour de la Saint-Loup, il doit recevoir le seigneur, lui offrir un repas, nourrir son domestique, leurs chevaux. En compensation, les moines avaient le droit de prendre dans les forêts de la Montagne: « Bois mort, mort bois et bois vif » Le Pape Pascal II confirme cette possession à Cluny dans une Bulle de 1107, et de Lucius II du 14 avril 1144.  Il fut possession clunisienne jusqu’à la Révolution où la municipalité de la nouvelle commune recense les biens du prieuré qu’elle adresse au directoire du district de Moulins-Engilbert, le . Le Prieuré est vendu comme bien national et l’église du prieuré, est en partie détruite en juin 1791. Le prieuré est dédié à Saint Honorat Né vers l’an 350, d’origine bourguignonne, très pieux, Honorat séjourne en Grèce puis se fixe au début du Ve siècle en Provence où il mène une vie érémitique dans la baume d’Agay, sur la côte de l’Esterel. Il se retire ensuite sur l’une des îles de Lérins où il fonde une communauté monastique. L’île prendra par la suite le nom de Saint Honorat. Il est évêque d’Arles en 426 et décédé en 429. Après avoir fait jaillir une source dans l’île de Lérins privée d’eau, Saint Honorat réussit à en chasser les serpents. Les parties des bâtiments conventuels existants sont visibles de l’extérieur. Propriété privée (ne se visite pas).  Saint-Honoré-les-Bains dans le département de la Nièvre en région du Morvan. Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire