Église de Meauce

Église de Meauce

Chapelle et presbytère de Meauce. Une ancienne église paroissiale placée sous le vocable de Saint-Symphorien, la chapelle de Meauce est une chapelle funéraire. Les anciennes paroisses de Saincaize et de Meauce deviennent deux communes à la Révolution. Elles sont fusionnées en 1833. L’église est datée du XIIe-XVIe siècles. Le fief de Mauce appartenait à la famille Rufignac. A la révolution l’église, le presbytère et le cimetière sont acquis par Éloi Tiersonnier, ancien conseiller du Roi Louis XVI, elle est toujours restée dans cette famille depuis.

Le clocher de l’ église de Meauce est de plan carré sa flèche est recouverte d’ardoise, elle est percée sur chacune de ses faces d’une petite baie, le clocher est épaulé par de solides contreforts. L’ édifice lui, est de plan rectangulaire, son porche possède une petite avancée complètement recouverte de végétation. Une petite église de Meauce qui demande d’être secourue.

Saint-Symphorien. C’est en l’an 180, à Autun, en Bourgogne, qu’a eu lieu le martyre de ce jeune saint. Né vers 159 dans une noble famille chrétienne, Symphorien est un jeune homme instruit. Autun, à l’époque, pratique encore le culte des dieux gaulois, et en particulier celui de la déesse Cybèle. Un jour, alors que la statue est promenée dans les rues de la ville pour être vénérée, Symphorien refuse de l’honorer et se moque même du cortège. Aussitôt arrêté, il est conduit auprès d’Héraclius, gouverneur de la province. Interrogé sur son comportement, Symphorien répond qu’en tant que chrétien, il n’adore que le vrai Dieu.

La Nièvre est le département placé au sud et à l’ouest de la Bourgogne. Cette partie de la Bourgogne ne faisait pas partie de l’ancienne province. Une région est très riche en églises romanes, surtout aux alentours de sa préfecture Nevers. La ville de Nevers possède de nombreux vestiges romans, la grande priorale Saint-Étienne en est le plus beau témoin. Dans les villages du Nivernais nous pouvons admirer de beaux portails romans, chapiteaux sculptés et clochers ajourés. Le plus important monument roman de la Nièvre est l’abbatiale de La Charité, qui est, bien que très mutilée, un joyau de l’art roman clunisien. L’art roman Nivernais n’est pas seulement influencé par Cluny, mais aussi par les styles du Berry voisin.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte de l’ Église de Meauce

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.