Espace du 19 mars 1962 Oulon

Espace du 19 mars 1962 Oulon

Un espace du souvenir du 19 mars 1962 a été créé au village d’Oulon.

Le cessez-le-feu est proclamé du côté français par le général Ailleret, du côté algérien par Ben Khedda. Ce même 19 mars censé instaurer la paix, le directeur de la police judiciaire, Michel Hacq, patron de la mission « C » (C pour choc) qui supervise les éléments clandestins chargés depuis décembre 1961 de la lutte contre l’OAS, rencontre secrètement le chef fellagha Si Azzedine, patron de la Zone autonome d’Alger, pour lui remettre une liste d’activistes. Le marché est clair, écrit Jean-Jacques Jordi : les commandos d’Azzedine peuvent se servir de cette liste pour leurs actions contre l’OAS et ils peuvent « bénéficier » d’une certaine impunité d’autant que les buts du FLN et de la mission « C » se rejoignent.

Cependant, force est de constater que ces commandos FLN ne s’attaquaient pas vraiment aux membres de l’OAS, mais poursuivaient la stratégie de faire fuir les Français par la terreur. »

Ce nettoyage ethnique qu’évoque dans ses Mémoires, l’ancien président du GPRA, Ben Khedda, se vantant d’avoir réussi à « déloger du territoire national un million d’Européens, seigneurs du pays », était en germe depuis longtemps puisque les négociateurs du FLN à la conférence de Melun, Boumendjel et Ben Yahia, en avaient fait la confidence à Jean Daniel dès le 25 juin 1960 : « Croyez-vous, leur avait demandé le journaliste, originaire de Blida, qu’avec tous ces fanatiques religieux derrière vous, il y aura dans une Algérie indépendante un avenir pour les non-musulmans, les chrétiens, les juifs auxquels vous avez fait appel ? » Les deux responsables FLN ne s’étaient pas dérobés : « Ils m’ont alors expliqué, témoigne Jean Daniel, que le pendule avait balancé si loin d’un seul côté pendant un siècle et demi de colonisation française, du côté chrétien, niant l’identité musulmane, l’arabisme, l’islam, que la revanche serait longue, violente et qu’elle excluait tout avenir pour les non-musulmans. Qu’ils n’empêcheraient pas cette révolution arabo-islamique de s’exprimer puisqu’ils la jugeaient juste et bienfaitrice. »

Oulon est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments une carte

Bonne découverte de l’Espace du 19 mars 1962 Oulon GPS 47.2022, 3.39892

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.