Intérieur de l’église de Saint Didier

Intérieur de l’église de Saint Didier

L’intérieur de la petite église paroissiale de Saint Didier est en assez mauvais état, elle est placée sous le vocable de saint Didier, l’église ne sert plus au culte. L’église est datée de la fin du XIIe siècle, elle est remaniée au XVe siècle, l’extérieur de l’édifice est rénové au XXe siècle.

Dans sa nef voûtée en berceau, nous pouvons observer deux petits autels : celui de gauche est surmonté d’un baldaquin en bois, sur sa gauche, un bas-relief en forme de roue de charrette est incrusté dans le mur. L’autel de droite possède un petit retable en pierre, sur lequel nous pouvons encore observer des peintures représentant des scènes de la Passion.

La roue nous permet de supposer que l’autel de gauche était probablement dédié à sainte Catherine. Catherine tenta de convertir l’empereur Maximien au christianisme, l’empereur, sachant Catherine très savante, décida de la mettre à l’épreuve face à cinquante savants. Son intelligence permit de convertir les 50 savants. L’empereur Maximien fit exécuter les savants. Séduit par le savoir et l’intelligence de Catherine, l’empereur la demanda en mariage. Catherine refusa. Humilié, Maximien fit torturer Catherine à l’aide d’une roue constituée de pointes acérées. Par miracle, les pointes se brisèrent au contact de la peau de Catherine. L’empereur la fit alors décapiter.

Le chœur de l’église de saint Didier, possède un maître-autel décoré d’un retable en bois sculpté. Les fonts baptismaux en pierre sont décorés de moulures et portés par un pied octogone.

L’édifice possède une piscine (lavabo), car autrefois, les fidèles au moment de l’offertoire, pouvaient venir en procession déposer des offrandes (légumes, poulets, fromages, cierges, argent, pain, vin) devant l’autel, ces dons étant destinés à la vie matérielle du prêtre et au partage avec les plus pauvres. Le prêtre se lavait les mains pour les purifier après avoir manipulé ces offrandes, qui étaient principalement des produits issus de la terre.

L’église de Saint-Didier conserve une crèche monolithe des XIe – XIIe siècles en pierre calcaire, elle est classée aux monuments historiques.

Les crédences et statues en pierre de la Vierge et de saint Didier, sont daté de la fin du XVe début XVIe siècle.

L’église possède un tabernacle en bois de chêne polychrome, qui date de la première moitié du XVIIIe siècle.

Son chœur est étroit, il est terminé par une abside, située au bout d’une nef plafonnée. Son abside est en cul-de-four ovoïde, elle est percée de trois fenêtres, son chœur voûté est en berceau brisé, ses parois sont décorées d’arcatures cintrées sur pilastres. Les murs portent des peintures.

Saint Didier est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments une carte

Découverte de l’église de Saint Didier

Découverte du puits de la place de Saint Didier

Bonne découverte de l’Intérieur de l’église de Saint Didier GPS 47.34905, 3.62186

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.