Le Château des Aubues

Le Château des Aubues voit le jour entre les XIVe-XVe siècles, les bâtiments ont été fortement remaniés. Le château est situé aux Aubues, dans une belle vallée, une ancienne forteresse médiévale. Baudiau en 1865 décrit le château des Aubues, qui est encore bien visible, d’un plan rectangulaire armé de deux tours carrées et de deux tours rondes, le tout entouré d’anciens fossés. Il appartenait à Guillaume de Montsaulnin en 1480, Le Château des Aubues,  changera plusieurs fois de propriétaire jusqu’à la Révolution. La carte Cassini du XVIIIe siècle, indique le hameau mais plus aucune présence du château. Celui-ci a été transformé en bâtiment agricole. Les tours décoiffés, les fossés remblayés, le château coupé en deux. Une carte postale du début XXe siècle nous permet de penser que la destruction eut lieu après cette période. Aujourd’hui, une belle ferme occupe l’emplacement, transformée en magnifiques gîtes. Les ruines, les bâtiments, les murs de cet ancien château, nous transportent vers son glorieux passé. Un des bâtiments est encore flanqué d’une tour ronde d’une dizaine de mètres de haut face à la vallée, sur son devant les deux tours carrées sont encore visibles. À ses côtés, une belle dépendance (que l’on observe sur l’ancien plan) abrite les restes d’une chapelle castrale où l’on constate des voûtes d’arêtes et des piles carrées, la base d’une autre tour est visible, ainsi que des meurtrières dans ses murs, d’une épaisseur de plus 1.20 mètre. propriétaire: Pierre Jean-François Bogne de Faye 1778-1838, demi frère de Caroline Duviquet Madame Pierre-Louis  de Charbonneau (par héritage). Une partie des terres sont devenues propriété de Constance Charbonneau (madame Charles Nicolas), le château était propriété de madame Paillot de Montabert (Julia Cornu), le tout est vendu en 1929.

Les Aubues un lieu dit Français du département de la Nièvre en région Bourgogne Franche comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Bonne découverte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire