Le Colombier de Courcelles

Le Colombier de Courcelles date du XIXe siècle. Il Faisait partie du domaine de Fancy, qui a été démantelé par l’implantation de la route nationale en 1850, et ensuite par la ligne de chemin de fer en 1876. Le Colombier de Courcelles est une haute tour coiffé d’un toit en poivrière, qui est recouvert de petites tuiles plates de la région. L’intérieur du colombier, est un espace imparti aux pigeons, il est divisé en nichoirs appelés boulins. Chaque boulin est le logement d’un couple de pigeons. Chaque boulin correspondait à la possession d’un arpent carré (ou acre) de terre, c’est – à – dire 50 ares ou 5 000 m² ; x boulins divisés par 2 = y hectares. A l’époque féodale un édifice destiné à loger et à élever des pigeons, héritier du colombarium romain, qui est nommé plus souvent pigeonnier depuis le dix-huitième siècle mais, le terme de colombier peut désigner un pigeonnier en forme de tour, généralement indépendant des autres bâtiments. Les mutations agricoles des Temps modernes, par l’introduction des cultures fourragères comme la betterave, ont condamné insensiblement l’intérêt nourricier et la rentabilité de l’élevage en colombier. Les propriétaires rénovent cette bâtisse, dans son style d’époque. Une propriété privée Le Colombier de Courcelles.

Courcelles est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne Franche comté .

Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte Le Colombier de Courcelles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.