Monument aux morts de Larochemillay

Monument aux morts de Larochemillay,

Le 30 octobre 1921, le maire de Larochemillay, Jean-Baptiste Bouillot, inaugure le monument aux Morts érigé à la mémoire des 83 enfants de la commune morts pendant la Grande Guerre.

Cet édifice est l »œuvre d’un autre Jean-Baptiste Bouillot, sculpteur de son métier à Larochemillay, qui fut lui-même mutilé de guerre. Il s’agit d’un socle surmonté d’une statue de Poilu en fonte de fer bronzée, fabriquée alors en série par le sculpteur Charles-Henri Pourquet.

Le modèle proposé par Bouillot est celui dit « à la sentinelle » qui foule à ses pieds l’aigle germanique, symbole de l’impérialisme prussien. Après la Seconde Guerre mondiale, un second socle sera rajouté pour y inscrire les noms des jeunes morts au combat. Plus tard, y sera également inscrit celui d’un soldat tombé lors du conflit en Algérie. Pour en découvrir plus une vidéo

Larochemillay est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Millirupétiens.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.