Passerelle de Coeuillon

Passerelle de Coeuillon

La passerelle de Coeuillon est située le long du canal du nivernais, la culée du barrage est datée de 1855. En 1889, intervient la reconstruction du déversoir contigu à la prise d’eau de Fleury, et en 1895 début des travaux de restauration du barrage, et élévation d’un support passerelle. En 1960 construction de la vanne de Coeuillon. Elle est placée sur le cours d’eau de l’Aron. Près de Châtillon-en-Bazois, Coeuillon, son barrage, sa passerelle.

Les caractéristiques principales la passerelle de Coeuillon, c’est un déversoir central sur lequel est fixé une passerelle en bois, d’une longueur de  54.50 mètres, d’une largeur de 2.5o mètres, Hauteur de 2.47 mètres. Le plan du vannage est daté de 1882. La vanne de Coeuillon a été construite en 1960, sur le cours d’eau de l’Aron, près de Châtillon-en-Bazois. Sa principale caractéristique est un déversoir central sur lequel est fixée une passerelle en bois, d’une longueur de 54,50 mètres, d’une largeur de 2,50 mètres et d’une hauteur de 2,47 mètres.

Dans un rapport du l’ingénieur en chef du canal du Nivernais, daté du 20 juillet 1840, on apprend que la construction du barrage fut adjugée en 1835 et que ce dernier fut entièrement construit en maçonnerie alors qu’il était projeté en charpente (Archives nationales, F 14 6985).

Barrage sur l’Aron permettant au canal de reprendre son cours après avoir emprunté la râcle de Châtillon-en-Bazois. Il se situe sur la rive gauche du site d’écluse n°16 du versant Loire. Il se compose d’un barrage à fermettes et à aiguilles surmonté d’une passerelle métallique et d’un déversoir de fond à deux vannes.

L’Aron coule dans le département de la Nièvre (103,8 km). Il prend sa source au nord de Crux-la-Ville au-dessus de l’étang d’Aron (alt. 280 m), à l’ouest de la forêt de Troncay à une altitude de 327 m, près du lieu-dit la Forgeotte.

Un clic pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte de la Passerelle de Coeuillon GPS 47.04148, 3.66115

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.