Pont sur le Canal du Nivernais

Pont sur le canal du Nivernais Pont sur le Canal des voûtes de la Collancelle

Le pont sur le canal du Nivernais est construit à la même époque que le Canal. Ce pont est Placé a une altitude de 275 mètres, celui-ci est resté dans l’état, depuis sa construction, sa chaussée possède encore les pavés d’origine.

Bien qu’ils soient projetés pour être construits en pierre sous l’Ancien Régime, la majorité des ponts du canal du Nivernais furent construits en charpente dans les années 1830. Plusieurs procès-verbaux d’adjudication, conservés aux Archives départementales de la Nièvre, le confirment : « la plupart des ponts en maçonnerie furent d’abord établis en charpente mais ils se dégradaient rapidement ». D’après le projet de l’ingénieur ordinaire Poirée, approuvé en 1825, les ponts, au nombre de 33, situés sur la partie du canal reliant La Chaise à Coulanges-sur-Yonne, présentaient quatre mètres de largeur de voie et étaient composés d’un tablier en charpente, de deux culées en maçonnerie et de garde-corps en bois. Seuls les ponts situés autour du bief de partage furent réalisés entièrement en maçonnerie au début du XIXe siècle : les ponts des Poujeats, des Breuilles et de Port-Brûlé, situés sur la commune de La Collancelle, ont ainsi été construits dans les années 1820, en moellon et en pierre de taille.

La construction du canal du Nivernais s’étendit de 1775 a 1842, long de 174 km reliant la Loire a la Seine. Le Canal du Nivernais traverse le pays du “flottage”. De nombreux petits ports et pertuis rappellent le souvenir de cette époque inventive où l’on poussait le bois au fil de l’eau, depuis les forêts du Morvan jusqu’a la capitale Paris les fameux « trains de bois ».

L’alimentation en eau se fait principalement par la rigole d’Yonne, elle-même alimentée par le lac de Pannecière. Cette rigole emprunte l’aqueduc de Montreuillon et se déverse dans le canal au niveau de la commune de La Collancelle a Port-Brûlé, le partage des eaux entre le bassin de la seine et le basin de la Loire.

Pour surmonter la difficulté que constitue ce passage, il à été conçu trois infrastructures, la première, les voûtes de la Collancelle qui permettent de passer sous la montagne, la deuxième l’échelle de Sardy, constituée de pas moins de seize écluses, pour passer le versant, le troisième, la rigole d’Yonne ce ruisseau artificiel de 25 kilomètres, allant du lac de Panneciére à port Brûlé, il alimente en eau ce point de rupture.

La Collancelle est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Bonne découverte du Pont sur le Canal du Nivernais GPS 47.17081, 3.65489

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.