Maquis Louis de Luzy

Il faut remarquer et souligner le rôle de cette organisation résistante active en 1944, ce maquis est créé par une équipe du S.O.E (Special Ording Executive), un service du Ministère de la guerre britannique, initié en 1941 sous l’impulsion de Churchill et Hugh Dalton. C’est le seul organe britannique pour la subversion et les opérations spéciales qui exigent le secret. Il a bénéficié d’un appui logistique complet des Anglais. Son existence a longtemps été ignorée dans les instances françaises. Les recrues du capitaine Louis, des combattants du SOE, des volontaires locaux de la première heure, de jeunes ouvriers réfractaires au STO. Ce maquis doit son nom à Paul Sarrette, dit Louis, qui, parti en Angleterre rejoindre De Gaulle sous les ordres du War Office, revient en France en janvier 1944 où il est chargé de former un maquis dans le Sud-Morvan, au lieu-dit Les Fraîchots. Il bénéficie de l’appui de l’Abbé Bonin, curé de Millay, qui centralise les renseignements, et constitue des groupes d’intervention formés de villageois des communes des alentours. En février 1944, le Capitaine Kenneth Mackenzie, dit Baptiste, spécialiste des transmissions radios, le rejoint. Tous deux sont hébergés à Lavault, par la famille D’Escrienne. Comme le rappelle Jean Marie, maire honoraire de Chiddes, les maquisards des Fraîchots étaient passés maîtres dans l’art de l’embuscade contre les troupes ennemies se repliant par la RN478. Ils assurent dans le même temps, un radio-guidage des attaques aériennes de la RAF anglaise, pour le parachutage d’hommes et de matériels nécessaires à leurs missions. Le 5 juin, veille du débarquement, l’ordre leur est donné depuis Londres de prendre le maquis, d’abord à Meu, puis dès le 20 juin, aux Fraîchots. Les combattants s’activent à retarder la remontée vers l’Allemagne des armées allemandes en coupant les routes et les voies ferrées. Le 5 septembre, lors de la mauvaise manipulation d’un obus, Louis et sept de ses camarades sont tués à Chiddes. Le 10 septembre, le maquis sort de l’ombre. Luzy est libérée. Un Clic Pour situer les Monuments une carte
Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.