Chapelle du Mont Sabot – Chapelle de Saint-Pierre

Chapelle du Mont Sabot – Chapelle de Saint-Pierre aux Liens

La Chapelle du Mont Sabot ou la chapelle de Saint-Pierre aux Liens est édifiée au XIe et XIIe siècles dans un style roman, ancienne église du prieuré de Neuffontaines (elle ne s’appelle chapelle que depuis 1697), commune sur le territoire de laquelle elle est placée à mi-chemin entre Lormes et Clamecy, à la limite du Morvan géographique le Mont Sabot constitue, avec le Mont Bion, une colline double dont la forme ressemblait vaguement à la partie supérieur d’un sabot.

C’est  un petit édifice en plan de croix latine,elle est orientée, elle est édifié avec un clocher-porche massif, cantonné d’une tourelle d’escalier, d’une nef unique de deux travées, d’un transept et d’une travée carrée du chœur. L’ensemble est voûté sur croisées d’ogives. Une corniche à  modillons  sculptés constitue  le seul  décor  extérieur  de  la  chapelle.

Chapelle du Mont Sabot

Plan de la Chapelle du Mont Sabot

La colline principale domine les environs du haut de ses 375 mètres. Identifiable à plusieurs kilomètres à la ronde.

Une légende raconte qu’autrefois, dans le village voisin, une femme possédait une chèvre, qu’elle attachait souvent à un piquet devant l’église pour qu’elle puisse y brouter.

Mais un jour un loup s’approcha pour la dévorer. L’apercevant, la malheureuse chèvre tenta de se sauver en tirant de toutes ses forces sur la chaîne qui la retenait prisonnière. Finalement celle-ci cassa et elle se précipita pour se réfugier dans l’église dont la porte était ouverte.

Le loup la suivit, mais, dans la poursuite, la chaîne accrocha le loquet de la porte qui se trouva verrouillée, enfermant ainsi ensembles le loup et sa victime. Courant en tous sens à l’intérieur de l’église, la chèvre grimpa sur l’autel et finit par se réfugier sur le tabernacle, en équilibre instable mais à l’abri des dents du loup.

Pendant ce temps, croyant que sa chèvre avait été volée, sa propriétaire courut chercher le garde-champêtre et le curé.

Trouvant la porte de l’église fermée, ils comprirent vite que la chèvre était à l’intérieur. Ayant réussi à ouvrir, ils découvrirent ce qui, aux yeux du curé, ne pouvait être qu’un sacrilège.

Finalement la chèvre fut sauvée et le loup tué. On raconta alors dans toute la région l’histoire de la chèvre qui avait attrapé le loup ! un lieu paisible avec une vue magnifique.

Bazoches est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du Monument aux morts de Ternant – Soldats de Ternant.

Découverte du Maquis Louis.

Bonne découverte de la Chapelle du Mont Sabot GPS 47.35417, 3.73809

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.