Croix Anthien

Croix Anthien – Calvaire d’Anthien

La Croix d’ Anthien est surmontée d’un pélican, c’est une croix en pierre sculptée, en bon état de conservation, elle est située en bordure du chemin vicinal n°2. Elle est classée par arrêté du 8 octobre 1984. La croix d’Anthien est datée de la fin du XVIIIe siècle, un socle sur lequel est dressé une colonne de pierre qui soutien un crucifix. c’est une propriété de la commune.

Le pélican nourrit ses petits en régurgitant les poissons emmagasinés dans sa poche. Pour la vider, il presse son bec contre sa poitrine.

D’où la légende qu’il se perce le flanc pour nourrir ses petits. Il donne ainsi, par son sang, la vie à ses petits. Il symbolise le sacrement de l’Eucharistie et le sacrifice rédempteur du Christ offrant son sang pour les hommes. La blancheur du plumage du pélican représente l’innocence du Christ. Ainsi l’oiseau est-il devenu le symbole de la charité et de la résurrection.

Ces « lieux de culte » quadrillaient le territoire et étaient un rappel pour les populations. Ils étaient aussi une façon d’attirer les bonnes grâces des dieux et divinités ou pour conjurer le mauvais sort. Ils sont devenus des points de repère.

C’est ainsi que nos ancêtres devenus chrétiens vont ériger comme monuments votifs, des croix, en l’honneur du vrai Dieu Jésus Christ. Les croix et les calvaires ont pris la place de ces « ex-voto » païens.

Un calvaire est un monument catholique, un « Crucifix » (croix sur laquelle est représenté Jésus-Christ crucifié) autour duquel se trouvent un ou plusieurs personnages bibliques, la Vierge Marie, Jean (apôtre). On en distingue, principalement, quatre sortes, dans le sens général du terme, qui sont visibles dans de nombreux pays, y compris ceux dont le catholicisme n’est pas la religion principale.

  • Une croix : simple symbole du christianisme ;
  • Un crucifix : une croix avec une statue de Jésus cloué
  • Un calvaire : le crucifix avec ou sans les deux croix des « Larrons ».

En France, l’acception du terme, est un peu dévoyée, c’est souvent une simple croix, seule ou avec une statue de Jésus crucifié. La destination et le lieu d’implantation de ces monuments sont très variés. Les matériaux varient selon les lieux et les époques, la richesse des hameaux, villages, villes, familles, et personnages illustres.

Le mot « calvaire » provient du latin calvaria, lui-même provenant de l’araméen golgotha

Clic Pour situer les Monuments une carte

Bonne découverte de la Croix Anthien GPS 47.31282, 3.73925

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.