Croix de Toury-sur-Jour – Patrimoine vernaculaire

Croix de Toury-sur-Jour – Patrimoine vernaculaire de Toury Sur Jour

La Croix de Toury-sur-Jour est datée de 1886, elle à été offerte a la commune par le conseil municipal et les habitants de la commune, cette croix en pierre est érigée au milieu de la place.

En 1793, l’église tombe en ruine. En 1808, l’église est démolie par une personne qui l’avait acquise. La cloche de 4010 kg est en dépôt à l’église de Chantenay Saint Imbert.

En 1842, le conseil municipal de cette commune délibère pour la refonte de la cloche… Il fallut l’intervention du Préfet et des tribunaux pour obtenir la revendication de la cloche de Toury sur Jour. Aujourd’hui, elle carillonne toujours dans l’église de Chantenay Saint Imbert.

En 1881, un projet de reconstruction de l’église resta sans suite. Sous la municipalité de Guillaume de Mandelot (1881-1900).

Les termes croix viennent du mot latin crux qui a le sens de « poteau ». Son usage en tant que symbole religieux remonte plusieurs siècles avant l’époque du Christ et a une valeur universelle.

Le mot “calvaire” vient du latin “calvarium״, traduction de l’araméen “Golgotha”, voulant dire lieu où le Christ a été crucifié. Depuis le IVe siècle, la croix est imposée comme symbole du Christianisme. L’usage d’ériger des croix aux bords des chemins et aux carrefours des villes et villages est très ancien. C’est ainsi que nos ancêtres devenus chrétiens commencent à les ériger, en l’honneur du vrai Dieu Jésus Christ, Sauveur du Monde. Les croix et les calvaires ont pris la place des « ex voto » païens. Avec le soutien des fidèles riches, les paroisses se lancent dans l’édification de calvaires. Ce sont des signes extérieurs de richesse à la gloire de Dieu. Un phénomène de concurrence et d’émulation entre bourgs et villages intervient. Certains de ces monuments, construits au XIXe siècle, sont des souvenirs des missions, périodes marquées par des confessions massives, par de nombreux offices au cours desquels, interviennent les prédicateurs qui exhortaient les habitants du village à une plus grande foi. Difficile de retracer l’histoire des calvaires, beaucoup d’entre eux sont des monuments commémoratifs. Ils sont à l’endroit où s’est produit un événement exceptionnel, un événement dont l’issue fut funeste ou heureuse. Les grandes épidémies comme la peste ont donné lieu à l’érection de croix pour remercier le ciel d’avoir épargné un village, une famille.

Bonne découverte de la Croix de Toury-sur-Jour – Patrimoine vernaculaire de Toury Sur Jour GPS 46.72885, 3.24114

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de la chapelle de Toury sur Jour – Cimetière de de Toury.

Découverte du monument aux Morts de Toury sur Jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.