Église de Moulins Engilbert – Église Saint Jean-Baptiste

Église de Moulins Engilbert – Église Saint Jean-Baptiste

L’Église de Moulin Engilbert est collégiale et paroissiale de Moulins Engilbert elle est placée sous le vocable de Saint Jean-Baptiste. L’église est de plan en croix latine.

Commencée au XIIe siècle et achevée au XIIIe siècle. L’église est orientée est-ouest, bâtie en plan rectangulaire. Il fallut la rebâtir et l’agrandir dans la seconde moitié du XIVe siècle (v.1355 ou 1378?) par l’évêque de Noyon, Philippe de Moulins qui en fit une collégiale.

En 1509 l’église a souffert d’un terrible incendie qui entraîne sa reconstruction dans les années suivantes. Une date de 1519 est inscrite sur le support de l’une des statues de la tour, ainsi qu’aux pieds d’une autre statues les armes de Jean de Grandrye curé du lieu de 1554 à 1570.

Seul le tympan de la baie d’axe conserve encore ses vitraux d’origine.

C’est le peintre verrier Lobin qui fut chargé les autres verreries de l’église en 1875.

Il y a deux entrées car autrefois deux églises. La plus grande, compose le vaisseau central, (elle correspond à l’ancienne église paroissiale). L’autre, au sud est l’ancienne collégiale.

Le mur de séparation a été abattu à la révolution. Une crypte romane, vestiges de l’église ou chapelle du XIVe, abrite de nombreuses sculptures en pierre et en bois de différentes époques.

Le tympan de la grande porte possède un piédestal sans statue, celui de la porte du collatéral, est orné de festons, il porte un écusson sculpté aux armes de Philippe de Moulins, secrétaire des rois Charles V et Charles VI, évêque de Noyon à la fin du XIVe siècle, il est le fondateur de la collégiale de Moulins-Engilbert.

À l’angle sud de cette façade, une sorte d’échauguette en encorbellement, portée sur deux contreforts, elle servait de clocher au chapitre.

Le clocher carré central date de 1519, il possède deux étages, divisé horizontalement par des cordons de choux frisés et appuyés aux angles par des contreforts à pinacles renfermant des niches, une et occupée par une statue de saint Jean-Baptiste, sur le socle de cette niche, un écu aux armes (trois trèfles) de Jean de Grandrye, doyen de Saint-Léonard de Corbigny et curé de Moulins de 1554 à 1570, riche ecclésiastique à qui l’on doit l’achèvement de ce clocher, la tour-clocher est surmontée d’une fine flèche à pans octogonaux.

Moulins Engilbert est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de l’ancien grenier à sel du village de Moulins-Engilbert.

Découverte d’une niche de notre-Dame à Moulin Engilbert.

Bonne découverte de l’ Église de Moulins Engilbert GPS 46.98749, 3.81055

Ce diaporama nécessite JavaScript.