La chapelle Saint-Nicolas un patrimoine disparu

La chapelle Saint-Nicolas de Nevers – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne Franche-Comté.

La chapelle Saint-Nicolas de Nevers servait à la puissante corporation des mariniers, qui logeait  dans ce quartier.

En 1715 on construisit la chapelle « au bout du pont du guichet à la porte de la ville ». Le nom de Saint Nicolas fut donné à tous les entours de la chapelle : moulin, fontaine, place et pont.

Elle est détruite par un bulldozer « par inadvertance » en 1961.

Les travaux s’étaleront de 1950 à 1970, la destruction du quartier et modification des quais, pour mettre en place la déviation de la RN 7.

Au centre de l’île des Pâtis se trouvait cette petite chapelle, placée sous le vocable de Saint Nicolas, le protecteur des équipages des bateaux. Pendant très longtemps l’effigie du Saint et de son bâton de confrérie ont été conservé.

Il emmenait en procession les pèlerins pendant la fête Dieu ou à de multiples occasions de pèlerinages Elle à perdue sa fonction liturgique, et La chapelle a été transformée en brasserie, quelques années plus tard, elle est détruite.

Pour modifier le passage de la Nièvre et, que le quartier soit modifié, pour laisser la place aux véhicules qui emprunteraient la déviation de la Route Nationale 7.

La première chapelle SaintNicolas connue apparait sur un plan de 1575 où l’édifice apparaît en contrebas de l’église SaintGenest.

En outre à cette époque, il existait dans la ville depuis plus d’un siècle, un prieuré clunisien dépendant de l’abbaye de Vézelay puis du prieuré de la CharitésurLoire.

Du pont Cizeau à la confluence Nièvre Loire, était située la rue des Pâtis, entourée de petites maisons sur pilotis.

( L’auteur des Illustrations en noir et blanc est M Cantalupo Thierry. copyright Région Centre-Val de Loire, Inventaire général) plus aucunes photos n’étant possible, la chapelle Saint Nicolas de Nevers ayant été totalement détruite.

En 1835 la confrérie comptait encore 135 membres.

Sources: AMN GG 11: Charles Lhermitte des Plauds alors marchand à Imphy fonda plusieurs messes basses dont une le 6 décembre dans la chapelle de SaintNicolas en construction au bout du pont du guichet à la porte de la ville de Nevers,1715.Bibliothèque municipale de Nevers, Ms. 140 : pétition de la confrérie St Nicolas de Nevers pour agrandir la chapelle, 2 f. (1792); Bibliothèque municipale de Nevers, Ms. 144 : confrérie St Nicolas de Nevers, registre de confrères, 148 p. (183569). BILLACOIS F., 1997, “À vau-l’eau? La religiosité des mariniers de Loire (XVIIe-XIXe siècles)”, dans Homo Religiosus autour de J. Delumeau, Paris, Fayard, pp. 597-603. FLORENTY, G., 1991, Une capitale provinciale et sa population: Nevers.au XVIIIe siècle,Nevers, Ateliers Nivernais d’Archives Vivantes, 1.

Nevers est une commune du centre de la France, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne Franche-Comté.

Bonne découverte de la La chapelle Saint Nicolas de Nevers GPS 46.98744, 3.16146

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de la chapelle Saint Sylvain de Nevers.

Découverte de la chapelle Sainte Marie – Chapelle de Nevers.

  • La chapelle Saint Nicolas de Nevers
  • La chapelle Saint Nicolas
  • La chapelle Saint Nicolas