Porte de l’Étang de Saint Vérain – Fortification

Porte de l’Étang de Saint Vérain – Fortification de Saint-Vérain

La Porte de l’étang de Saint Vérain est un des vestiges des fortifications de la citée de la ville. Au XIIIe siècle, la cité était entourée de larges fossés secs. Pour les franchir, on empruntait un pont qu’un pont-levis permettait de franchir.

Pour pénétrer à l’intérieur de la cité fortifiée, on passait par la porte de l’Étang, qui était une des trois portes du village de Saint-Vérain. La porte de l’Étang était composée de deux imposantes tours de deux étages reliés par un Châtelet.

L’accès aux étages s’effectuait par un escalier construit à l’intérieur de la muraille. Les deux tours étaient percées d’archères. Pour franchir la porte de l’Étang de Saint Vérain, on passait un sas dont la voûte était munie d’assommoir.

Le passage était clos par une lourde porte en bois et d’une herse de fer, il permettait d’accéder sur la rue principale, pour se diriger vers le cœur du village de Saint Vérain. Le village à été entièrement détruit par un incendie en 1576, lors du siège des protestants, puis en 1650 et 1653 par d’autres incendies. La ville fortifiée possédait trois portes: la Porte de l’Étang (porte de Bitry), la Porte d’Alligny, la Porte d’Auxerre.

La partie de la muraille la mieux conservée se situe entre la porte de L’étang et la porte d’Alligny. Saint Vérain trouve sa place au sud de la Puisaye Nivernaise, à mi-chemin entre Alligny et Bitry. Saint-Vérain possède un ensemble unique de vestiges de fortifications d’une cité féodale du XIIe siècle, ainsi que l’un des plus vieux donjons de France. La cité est classée aux “monuments historiques” depuis 1906.  (Un Châtelet est une fortification du Moyen Âge qui  défendant un passage).

St-Vérain, présente un ensemble presque unique de restes de fortifications d’une Cité Féodale du XIIe siècle. Construit au retour des croisades sur le modèle du château de Margat en Syrie, par les seigneurs de Saint-Vérain, qui baptisèrent également une partie de la Commune du nom de Hauts Lieux de Palestine comme Jérusalem, Nazareth, Betphagé, Les Oliviers, Le Jourdain, etc…

Il demeure toujours la porte de Cosne. Les vestiges du donjon sont les preuves de l’existence du château féodal qui se situait chemin du château. Pas moins de 11 tours assuraient la protection des murailles de Saint Vérain, comme la Tour de Garde du Renard.

Saint-Vérain est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Découverte du château de Saint Verain.

Découverte de la porte de Cosne de Saint Vérain.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.