Puits place de Blismes un beau patrimoine.

Puits place de Blismes – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté.

Ce Puits place de Blismes est situé entre la départementale 11 et la route du bourg en direction de “La Velle”. Ce grand puits à comme beaucoup été fermé et doté d’une pompe pour des mesures d’hygiènes. Une belle pompe “La Noria” des établissements Libault à Plagny.

Beaucoup de villages remplacent leurs puits par des pompes afin de conserver la qualité de l’eau évitant les maladies et infections dues à la pollution de ceux-ci.

L’arrêté du 6 mai 1966 relatif aux dispositions d’assainissement autonome précise par ailleurs que ” sont interdits les rejets d’effluents, même traités, dans un puisard, puits perdu, puits désaffecté, cavité naturelle ou artificielle “.

Dès 1856 le sous-préfet Marlière de Clamecy ce bat pour faire installer des pompes sur les puits, faire curer les fontaines, construire des lavoirs, des latrines publiques, des bains douches. ( Pour une histoire régionale de l’eau : en Nivernais au XIXe siècle Guy Thuillier Annales  Année 1968  23-1  pp. 49-68).

Autrefois, bien avant que l’eau n’arrive au robinet de nos foyers, les fontaines publiques étaient avec les puits et les cours d’eau les seuls lieux d’alimentation en eau potable.

Les fontaines et les puits sont souvent situés au centre d’une place et constituaient un lieu majeur de la sociabilité villageoise. Elles sont devenues lieu d’échanges, de discussions, parfois de conflits, vers lequel convergeaient principalement les ménagères et les enfants, et cela au moins deux fois par jour, matin et soir.

Toutes les couches sociales se retrouvaient à la fontaine pour prendre de l’eau, laver le linge, la vaisselle, les enfants aimaient se retrouver près de ces édifices.

Les fontaines publiques étaient l’un des symboles d’urbanisme et de civilisation, d’hygiène, de grandeur de la cité. Elles requéraient de nombreux et couteux investissements, en travail, en argent, en entretien, un bien payé par tous pour tous.

Les volontés publiques ont amené les autorités locales à développer une politique de création de fontaines, d’abreuvoirs, de lavoirs, pour un meilleur confort et l’hygiène.

Ce fut notamment le cas en Bourgogne–Franche-Comté dès les XVIIIe – XIXe siècles. Il faudra attendre l’arrivée de l’eau courante dans les maisons et les fermes pour voir la fin de la corvée d’eau journalière et l’allégement d’un fardeau multiséculaire.

De nos jours, les fontaines ont perdu leur usage domestique, elles n’en restent pas moins des éléments appréciés du patrimoine communal.

Il nous en reste un très intéressant patrimoine, capable de surprendre touristes et promeneurs qui les découvrent.

Un puits à eau est le résultat d’un terrassement vertical, qui permet l’exploitation d’une nappe d’eau souterraine, un aquifère. L’eau peut être remontée au niveau du sol grâce à un seau ou d’une pompe, manuelle ou non. Les puits sont très divers, en raison de leur mode de fabrication, de creusement, de leur profondeur, de leur volume d’eau, ou de leurs équipements.

On peut regrouper sous l’appellation de puits modernes les puits réalisés par forage et équipés pour la récupération de quantités importantes d’eau. Le puits artésien est un fonçage de tubes dans le sol jusqu’à la nappe d’eau qui est sous pression par dénivellation. Grâce à la pression, ces tubes remontent l’eau naturellement à la surface.

Le puits est une cavité circulaire, profonde et étroite, à parois maçonnées, pratiquée dans le sol pour atteindre une nappe d’eau souterraine.

Bonne découverte du Puits place de Blismes GPS 47.13179, 3.81995

Blismes est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de l’église Saint Martin de la commune de Blismes.

Découverte de la Pesée du centre de la commune de Blismes.

  • Puits place de Blismes
  • Puits place de Blismes
  • Puits place de Blismes
  • Puits place de Blismes