Stèle de Nolay – Résistants du Nivernais

Stèle de Nolay – Résistants du Nivernais

Cette stèle de Nolay a été mise en place en souvenirs de la résistance du Nivernais et plus particulièrement en l’honneur du commandant Roland CHAMPENIER, né le 5 mars 1924 – décédé le 14 novembre 1944. En 1941, à l’âge de 17 ans, Il est repéré pour les actions de sabotage qu’il mène. Il entre à l’usine de La Guerche qui fabrique des pièces de chars pour l’Allemagne, suspecté il quitte l’entreprise, et se voit confier par Marcel Cherrier, la responsabilité des jeunesses communistes du Cher. Le 20 septembre 1942, une distribution de tracts est organisée. A Marseilles-lès-Aubigny, un drapeau tricolore est hissé en haut d’une grue. le vendredi 15 mai 1943, Il fait évader Georges Roger, qui était fait prisonnier par les gendarmes français et escorté à la gare de Nérondes. Le 12 juillet 1943, après avoir essayé de déboulonner les rails de chemin de fer sous le tunnel de Tendron, Roland et huit de ses hommes décident d’attaquer le train de permissionnaires allemands. L’action est une réussite et les pertes ennemies sont élevées. Le 5 novembre 1943, Roland et ses hommes délivrent sept de leurs camarades, admis à l’hôpital de Nevers, après avoir été torturés par la police de « répression des menées antinationales ». En mars 1943, Roland fait sauter le pont-canal de Marseilles-lès-Aubigny alors qu’il avait reçu l’ordre de faire sauter celui du Guétin, jugeant c’était un ouvrage d’art. Dès 1944, Roland est fréquemment dans la Nièvre où il prend le commandement des maquis. C’est pendant la bataille de Donzy, le 1er juillet 1944 que Roland met en avant ses qualités de stratège. Il perdra ce jour-là, son père Louis Champenier tombé sous les balles de l’ennemi ainsi qu’un jeune de Marseilles-lès-Aubigny, Pedro Lave. Le 20 août 1944, Avec ses camarades, il attaque trois camions, au pont du Poids de Fer, deux s’enfuient mais le troisième tombe dans le fossé. Les Allemands se rendent mais comptent quatre morts. le 9 septembre 1944, Roland entre en libérateur à la tête de ses troupes, dans la ville de Nevers libérée. Le 9 novembre 1944, à côté de Belfort près de Champagne, Roland est grièvement blessé il décède de ses blessures, le 14 novembre 1944.

Nolay est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bonne découverte de la Stèle de Nolay – Résistants du Nivernais GPS 47.12262, 3.32373.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de la fontaine de Chauprix – Patrimoine vernaculaire de Nolay.

Découverte du lavoir Les Gobets – Patrimoine vernaculaire de Nolay.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.