Puits sacré de Grenois

Le Puits sacré de Grenois est  daté du XIIe siècle, il est bâti en pierre de taille calcaire de la région, l’église a été construite sur une source, comme beaucoup d’église bâtie au prêt ou sur.

Souvent des anciens lieux appartenant aux druides, qui officiaient auprès de source sacrée, qui soignaient certains malades, le clergé récupère ces lieux et en chasse les druides. Le Morvan est jusqu’au milieu de XIXe siècle est un pays fermé, de part le manque de communication, la rigueur du climat, la pauvreté du sol. Les étrangers ont du mal de venir le visiter, de plus le patois difficile de compréhension et les coutumes particulières sont dures pour les gens des plaines.Ce qui va donner un proverbe « Il ne vient du Morvan, ni bonnes gens ni bon vent ». Les Romains et l’église ont cherché à faire disparaître ces coutumes ancestrales, y sont-ils arrivés ? .

L’eau des puits était utilisée comme point d’eau autour des maisons, et pour arroser les jardins et les cultures.

Jusqu’aux années 60 le mécanisme des puits était construit en bois,dès la révolution industrielle, fin du XIXe siècle, le mécanisme est fabriqué en fer et les puits fonctionnent désormais à l’aide d’un système mécanique.

Un puits à eau est le résultat d’un terrassement vertical, par forage, permettant l’exploitation d’une nappe d’eau souterraine. L’eau est remontée au niveau du sol grâce à un seau placé au bout d’une corde. Les puits sont très divers, de part leur mode de creusement, leur profondeur, leur volume d’eau, ou leur équipement.

Grenois est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne Franche comté.

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Bonne découverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.