Église de Saint Père – Église Saint Pierre du trépas

Église de Saint Père – Église Saint Pierre du trépas

L’ Église de Saint Père est placée sous le vocable de Saint Pierre du trépas, elle est de style Gothique flamboyant. Elle est datée des XVe-XVIe siècles, édifiée sur l’emplacement d’une église du XIIe siècle, elle est construite entre 1517 et 1526 environ.

L’église paroissiale est attestée dans le diocèse d’Auxerre au début du XIII siècle. Elle est classée aux monuments historiques en 1907.

La première église romane (ecclesia de Nuisaco) fut construite au XIIIe siècle. Elle fut d’abord placée sous le vocable de Saint Pierre de Nuzy, puis Saint Pierre le Trépas.

L’église est bâtie en plan en croix, les deux chapelles forment la croisée, elles portent les traces de nombreuses tombes, d’où le surnom « du trépas » . L’ornementation de sa façade à l’ouest est remarquable, c’est un des plus beaux portails de l’époque gothique de la Nièvre, elle possède des fleurons, des crochets, des pinacles, des pendentifs, des remplages, des sculptures de blasons, de têtes diverses.

Son petit clocher est carré, percé d’évents sur trois faces, il est couvert d’ardoises ainsi que sa flèche.

Une tourelle d’escalier est appuyée sur son flanc nord, elle est en pierre de taille. La toiture de l’église est en petites tuiles plates. L’église de Saint Père est épaulée par de solides contreforts, il est percé de nombreuses baies de style gothique .

L’église paroissiale est attestée dans le diocèse d’Auxerre au début du XIII siècle. Le chœur est voûté sur membrures prismatiques, avec ses quatre fenêtres de style gothiques à remplages flamboyants, elles possèdent des morceaux de verrières issues de la chapelle Notre Dame de Galle de Cosne sur Loire.

L’église actuelle, d’une construction homogène, est de style Gothique flamboyant.

Il est supposé que la construction de cette église a été entreprise par Alexandre Stutt, écuyer, appartenant a une famille écossaise au service du roi de France, devenu seigneur de St Père par suite de son mariage en 1517 avec Jeanne d’ Assigny, dame du lieu, et qui, devenu veuf, s’est remarie en 1526 avec Anne Régnier, de la famille des seigneurs de Guerchy.

Aux clefs de voûtes on remarque des écussons aux armes d’une famille non identifiée, puis de Stutt, puis parti Stutt et Régnier.

Enfin l’écusson de Claude Ancienville commandeur de Villemoison à partir de 1523.

La nef principale, composée de quatre travées, est flanquée au nord d’un collatéral de trois travées, le tout couvert de voûtes d’ogives.

Les bras du transept sont voûtés, ainsi que ses fenêtres avec vitraux datés du XVIe siècle. (Saint Éloi, Saint André, Sainte Marguerite, un saint Évêque et le Christ en croix). De nombreux éléments de décoration sont présents sur la façade (notamment les armoiries d’ Ancienville, commandeur de Villemoison, en 1523) ainsi qu’à l’intérieur de l’église.

Une première peinture murale avec les armoiries de la famille RAMEAU et une date 1781 laissent penser qu’il s’agit d’une litre peinte pour le décès du châtelain.

Deux chapelles de taille inégale tiennent lieu de transept, la plus vaste au sud est l’ancienne chapelle seigneuriale dotée d’une entrée particulière.

Le mobilier classé Monument Historique qui est conservé dans l’édifice : Une dalle funéraire, une plaque commémorative de la prise de possession de la cure par Jean Creuze,
un retable : l’Adoration des bergers, une cloche, un tableau : l’Annonciation et 14 des verrières.  Vitraux classés Id, vitraux de la baie 0 classés MH en 1903. La baie d’axe regroupe un certain nombre de panneaux très incomplets de provenances différentes parmi lesquelles la chapelle notre dame à Cosne. Des verrières sont exécutées en complément par les peintres verriers E.Crombackh, Guibouret et J.P Florence

Fiche Mérimée : PA00113011.

Saint-Père est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bonne découverte de l’ Église de Saint Père GPS 47.41181, 2.96105

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du château de Saint Pére – Maison forte de Saint-Pére.

Découverte d’une pompe de la commune de Saint Père.

Ce diaporama nécessite JavaScript.