Lavoir de Grenois – Ancienne église de Grenois

Le lavoir de Grenois – Ancienne église de Grenois

Le lavoir de grenois est une ancienne église bâtie en 1732, elle fut interdite au culte le 2 février 1874, le village fait construire une nouvelle église. Par la suite, dans le Lavoir de Grenois est découverte une source coulant à l’intérieur de cet édifice religieux. Cette ancienne chapelle est située à l’angle de la rue Jules Renard, est édifiée moyennant des cotisations volontaires d’après les instances de l’abbé Laurent, nommé curé de Grenois en 1794. Sa construction fut terminée en 1803. L’autel était situé sur le mur ouest.

Le lavoir est daté des XVIIIe –  XIXsiècles. Il se trouve au centre du village de Grenois. La municipalité y fit construire le bassin et le lavoir public le 18 mai 1880, sur la source du Ruisseau de la Fontaine. Le lavoir occupe toute la surface de la chapelle dont on a conservé les ouvertures. À l’intérieur une magnifique charpente pour une belle toiture de petites tuiles plates, le bassin est entouré de margelles de pierre calcaire, et de pavé, une pompe a manivelle permet de soutirer de l’eau du puisard. Superbement restauré le 12 juin 2015. L’édifice a conservé ses vitraux.

Le Conseil Municipal de Grenois, tenant compte qu’une église paroissiale avait été édifiée en 1876 dans le centre du bourg, décida aux termes d’une délibération du 18 mai 1880, la transformation de la chapelle en fontaine et lavoir, vota les crédits nécessaires et confia l’exécution des travaux en juin 1880 à Célestin Gill, maître maçon à Asnan.

Les épidémies, puis la recherche d’hygiène entraînent le développement de constructions spécifiques le lavoir, à la fin du XVIIIe siècle, les communes se munissent de bassins situés au bas d’une prairie, en contrebas d’une source ou d’une fontaine, en bordure d’un ruisseau, d’un canal, d’une rivière ou d’un fleuve. Le Parlement vote une loi le 3 février 1851 qui accorde un crédit spécial pour subventionner à hauteur de 30 % la construction des lavoirs couverts et prévoit que « c’est au lavoir commun que la laveuse trouvera une distribution commode d’eau chaude et d’eau froide, des appareils de séchage qui lui permettent une économie de temps, et qui lui évitent d’effectuer le blanchissage dans l’habitation ». Au moulin on entend les nouvelles ; au lavoir on entend les commérages.

Le lavoir était réputé pour être un lieu de médisance, mais la solidarité était présente, ne serait-ce que pour tordre le linge à deux en sens inverse. Les conditions de travail y étaient pénibles, les mains des femmes, plongées dans l’eau fraîche et parfois, glacée l’hiver, en ressortaient meurtries, gercées et crevassées. Elles faisaient grande consommation de pommade.

Grenois est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bravo la commune !  une véritable réussite, à découvrir !

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de l’église de la montagne de Grenois – Sainte-Radegonde.

Découverte de l’église de Grenois – Église Sainte-Geneviève.

Bonne découverte du Lavoir de Grenois GPS 47.3203, 3.52639

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.